Vous venez d'obtenir le trophée
Félicitations !
Votre Participation a bien été prise en compte
Vous recevrez bientôt un email contenant les détails. Sur votre relevé de compte bancaire, vous verrez apparaître le libellé «OnParticipe» dans le détail des opérations de paiement par carte.

A propos de cette cagnotte

ce texte fait état de violences sexuelles. Sa lecture peut être difficile.

 

Aujourd’hui mon fils est placé en famille d’accueil depuis le 17 décembre 2021 à la suite de mensonges manifestent de professionnels de la protection de l’enfance, de l’école ainsi que de la justice.

 

« L. a le droit d’avoir une enfance » 

 

 lettre ouverte au Président de la République

 envoyée en Novembre 2022 au palais de l'Elysée 

 

Monsieur le président,
 
 

Je suis la maman de L… qui a 8 ans aujourd’hui.
A l’âge de 6 ans il m’a révélé les violences sexuelles qu’il vivait en désignant son père. Après le choc j’ai déposé plainte le 20 octobre 2020 en croyant à la justice et demandant aux gendarmes de me dire ce qu’il s’est passé.
La réponse de l’enquête fut terrible car L…, 6 ans au moment des faits, décrit les viols et agressions sexuelles avec précisions « le zizi de papa était gros et musclé » « ça m’a fait tellement mal que j’avais envie de pleurer » « cela m’a donné envie de faire caca ». Mais l’enquête fut classée en 2 mois pour insuffisamment caractérisée.
La politesse pour mon président voudrait que je ne vous cite pas les mots de mon fils mais au contraire je souhaite que vous touchiez juste du bout des doigts la violence qu’une maman ou un papa puisse ressentir à la lecture des mots de son enfant de 6 ans expliquant son viol. 
J’ai saisi toutes les juridictions et usé de tout ce que l’état français met à la disposition de ses citoyens.
Aujourd’hui mon fils est placé en famille d’accueil depuis le 17 décembre 2021 à la suite de mensonges manifestent de professionnels de la protection de l’enfance, de l’école ainsi que de la justice.
Je suis infirmière libérale et je n’ai pas de casier judiciaire et bien entendu aucune voie de faits.
J’ai déposé plainte contre les agents de la protection de l’enfance ainsi que contre l’école avec l’appui de rapport de détectives privés et de constat d’huissiers et rien ne se passe encore.
Je n’ai pas réussi à protéger mon fils L… et j’ai honte car je lui ai promis que la vérité gagnera. Il a parlé de ses viols et agressions sexuelles dans le cadre judiciaire, il a été explicite 8 fois sur 10 auditions (magistrats, gendarmes, experts) et hors cadre judiciaire il s’est exprimé 13 fois à des personnes qu’il considérait de confiance (maitresses, éducatrices spécialisées, psychologues).
Mon L… aujourd’hui sait que les adultes autour de lui ne le protègeront pas « maman arrête de parler ils sont tous du côté de papa sinon il me croirait moi »( appel médiatisé en famille d’accueil).
Ce temps que L… et moi passons loin l’un de l’autre est perdu à jamais et son innocence de petit garçon est volée.
L… a était auditionné devant le juge d’instruction après 6 mois de placement en famille d’accueil et il a eu le courage de réitérer ses déclarations sur les violences sexuelles vécues comme en 2020 et cela devant 7 personnes ( car ce jour là ils ont décidé de formé des greffières stagiaires et que les référents ase était aussi présent).
Parlons des agents de la protections de l’enfance, ils violent le code d’actions sociales et des familles, le code civil ainsi que le code pénal mais rien ne se passe même si en tant que maman j’ai utilisé les voies légales pour le relever ( mise ne demeure envoyée à la présidente du conseil départemental ainsi qu’au préfet ). Et là personne ne bouge. 
Un parent protecteur ne se résume pas à une femme ou un homme voulant faire du mal à l’autre mais juste à un parent responsable de son enfant et voulant le protéger et honorer la promesse faite à son enfant de l’aider et être aussi courageux que son enfant a pu l’être depuis l’âge de 6 ans.
Ma punition d’avoir porté plainte pour mon fils de 6 ans pour viol sur mineur est de voir mon fils 2 heures par mois en visite médiatisée en lieu neutre depuis 1 an et j’ai été punie par l’ase pendant 1 mois sans visite durant le mois de juillet 2022 à la suite de mon dépôt de plainte contre eux.
La suite est aussi choquante car le père de L… a été mis en examen le 4 juillet 2022 pour agressions sexuelles et laissé au statut de témoin assisté pour viol .
Mais 3 semaines plus tard, La juge des affaires familiales décide sans sursoir à statuer de donner la garde exclusive au père et des visites médiatisées pour la mère de 2 heures par mois en lieu neutre ! L… n’a plus le droit de revoir sa maison maternelle.
Pouvez-vous m’expliquer s’il vous plait ? 
Est-ce possible de considérer un seul instant que les agents de la protection de l’enfance et l’école ont commis des erreurs ? 
Les éléments en ma possession sont incontestables au vu de mes enregistrements sur une période de 18 mois et des rapports d’enquête des détectives privés.
Vous avez axé votre quinquennat sur la protection des enfants en disant que cela était « la grande cause nationale » et moi Djemila, citoyenne française, je vous demande d’agir en tant que président car moi, en tant que maman, j’ai fait mon devoir de mère, de femme et citoyenne en respectant mes devoirs.
L… a le droit d’avoir une enfance et de garder son innocence.
Je vous écris ce courrier en usant encore une énième fois des moyens mis à la disposition des citoyens français.
Est-ce que cela va pour une fois fonctionner ?
Veuillez agréer mes sincères remerciements pour la lecture de ma lettre.
 
                                                                                                                            Djemila

 

https://blogs.mediapart.fr/mancy/blog

 

Ici, vous pouvez apporter votre contribution à la cagnotte en cliquant sur "Je Participe" :
• Les participations sont libres,
• Le site est entièrement sécurisé.


Merci à tous.

Afficher plus

Créée le 12-12-22

Les dernières news

1 enfant sur 10 victime d'inceste le 05 février 2023


0

https://www.publicsenat.fr/article/societe/inceste-le-retrait-de-l-autorite-parentale-est-une-evidence-pour-la-presidente-de-la

Inceste : « Le retrait de lâautorité parentale est une évidence, pour la présidente de la délégation des femmes du sénat »


Pétition le 04 février 2023

Vidéo Collectif Enfantiste le 21 janvier 2023 le 21 janvier 2023

https://www.instagram.com/reel/Cnm9cPYBQRj/?utm_source=ig_web_copy_link



Questions pour un pédocriminel

C'est l'histoire de ce petit garçon de 6 ans qui s'est vu obtenir un droit de visite chez son père, actuellement mis en examen pour inceste. L'article à lire est dans Mediapart et il est absolument édifiant sur la prise en charge de cet enfant, les accusations sur le parent protecteur et la mise en avant de la présomption d'innocence au dessus de la sécurité de l'enfant.

Cet enfant a dû raconter 8 FOIS son calvaire. Cela fait maintenant 2 ans et on lui reproche de ne plus être cohérent dans ses paroles...

La mère protectrice est accusée de manipulation.

Combien, combien d'affaires comme celles ci ? Combien d'enfants laissés en danger ? Combien de parents protecteurs accusés ? Combien de pedocriminels impunis ?

Face à notre incompréhension dans cette affaire, nous avons décidé de porter en dérision les décisions judiciaires. Parce qu'on en peut plus, parce qu'on ne sait plus comment le dire.

La parole de l'enfant, ce n'est pas juste une parole. Un enfant est un être humain qui a des droits. Un enfant n'est pas une possession.



https://www.instagram.com/reel/Cnm9cPYBQRj/?utm_source=ig_web_copy_link

MEDIAPART 17 janvier 2023 le 19 janvier 2023 le 19 janvier 2023 le 19 janvier 2023


À Narbonne, la justice accorde la garde d’un enfant à son père mis en examen pour inceste

Un juge de l’Aude vient d’accorder un droit de visite et d’hébergement au père de L., 8 ans, pourtant mis en examen pour agressions sexuelles sur l’enfant. Cette décision va à l’encontre des recommandations officielles en matière de lutte contre l’inceste. La mère, elle, n’a le droit de voir son fils que sous la surveillance des services sociaux.

Sarah Brethes

17 janvier 2023 à 13h43

https://www.mediapart.fr/journal/france/170123/narbonne-la-justice-accorde-la-garde-d-un-enfant-son-pere-mis-en-examen-pour-inceste

Merci du fond du coeur : le 28 décembre 2022 le 28 décembre 2022 le 28 décembre 2022

Bonjour, vous avez reçu plusieurs fois, le lien vous dirigeant vers la cagnotte de notre "Amie Djemila" plus qu'une participation d'argent, le but vous l'avez compris, et le partage du lien, pour répandre l'injustice et de faire effectuer à vos amis, si vous le pouvez une participation de cœur (2€). Ma bougie est allumée dégageant une jolie énergie vers "L... "et tout ceux qui oeuvrent pour une belle et vraie justice et qui donnent le meilleur d'eux même pour répandre solidarité et amour.

Merci très sincèrement à tous

Et votre petit cadeau cette jolie chanson de

Bourvil : https://youtu.be/wEhw9AMYOoA

"On peut vivre sans richesse Presque sans le sou Des seigneurs et des princesses Y'en a plus beaucoup Mais vivre sans tendresse On ne le pourrait pas Non, non, non, non On ne le pourrait pas On peut vivre sans la gloire Qui ne prouve rien Etre inconnu dans l'histoire Et s'en trouver bien Mais vivre sans tendresse Il n'en est pas question Non, non, non, non Il n'en est pas question Quelle douce faiblesse Quel joli sentiment Ce besoin de tendresse Qui nous vient en naissant Vraiment, vraiment, vraiment Le travail est nécessaire Mais s'il faut rester Des semaines sans rien faire Eh bien... on s'y fait Mais vivre sans tendresse Le temps vous paraît long Long, long, long, long Le temps vous parait long Dans le feu de la jeunesse Naissent les plaisirs Et l'amour fait des prouesses Pour nous éblouir Oui mais sans la tendresse L'amour ne serait rien Non, non, non, non L'amour ne serait rien Quand la vie impitoyable Vous tombe dessus On n'est plus qu'un pauvre diable Broyé et déçu Alors sans la tendresse D'un coeur qui nous soutient Non, non, non, non On n'irait pas plus loin Un enfant vous embrasse Parce qu'on le rend heureux Tous nos chagrins s'effacent On a les larmes aux yeux Mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu... Dans VOTRE immense sagesse Immense ferveur Faites donc pleuvoir sans cesse Au FOND de nos coeurs Des torrents de tendresse Pour que règne l'amour Règne l'amour Jusqu'à la fin des jours......"

A Lire ! le 22 décembre 2022

« Petit bonhomme, du haut de tes 5, 6, 7, 8

ans Maman est là pour toi et elle t'écoute,

elle te croit et elle se bat pour te protéger...

Petit bonhomme de 6 ans, aussitôt que

Maman a porté plainte contre papa car il te

faisait ces choses ignobles...il a commencé

une entreprise de destruction vis à vis de ta

Maman...programmée de longue date au cas

où tu parles et dénonces les viols et

agressions sexuelles

Papa peut compter sur la Justice Française..

Mais ça Maman ne le sait pas... Elle va

l'apprendre dans la douleur

Il a organisé son impunité, s'est trouvé des

alliés, des complices qui dénigrent ta parole,

l'invisibilisent et détruisent celle qui est là

pour te protéger

Maman comprend qu'elle va devoir se

battre plus fort car ils t'ont "enlevé" à elle et

conduit dans un "lieu neutre", enfermé dans

un nouveau tourbillon de secrets...seul du

haut de tes 7 ans...privé de repères,

d'Amour, de souvenirs, de ta Famille...

Pire encore, petit Bonhomme...tu

comprends très vite toi aussi, que plus tu

dénonces, plus tu parles et plus la Justice ne

veut pas t'entendre et mettre à mal Maman

et elle te confie à ce père qui te fait tant de

mal

Tu ne verras Maman qu'en visite

médiatisée, sous haute surveillance alors

que ce sera open bar pour ce monstre car un

juge aux affaires familiales décide que tu

iras vivre chez ton agresseur...

Mis en examen pour agressions sexuelles

incestueuses sur mineur de moins 15 ans et

témoin assisté pour viol par ascendant sur

mineur de moins 15 ans , la Justice Française

lui accorde pourtant la garde exclusive et

prive l'enfant de sa mère protectrice...


 S.A 

Qui Participe ?

39 participants

Christine
Mabilleau Lasserre
 

Pascal et Marinette
DIERET
 

Loïc
Folton
 

MICHELLE
GUERCI
 

Marie
ROMERO
 

Anonyme

 

Nab
Nli
 

Hélène
Fourot Quillaud
 

Jean
Paul
 

Claire
CALVET
 

Sarah
Kadi
 

Fati
BEN-ABBOU
 

Cedric
Ley
 

Marie
Plagnol
 

Anonyme

 

Cecile
Cee
 

Emmanuel
Martin
 

Amel
bellamine
 

Evelyne
BECK
 

Anonyme

 

Aude
Piercy
 

aicha
bellamine
 

Anonyme

 

Hakima
GOUNI ANDRIEUX
 

Anonyme

 

Coline
Draperi
 

benoit
charon
 

Anonyme

 

Nadia
Bellamine
 

Christiane
Boris
 

Sébastien
Monce
 

Nadia
hadj hafsi
 

Anonyme

 

Sonia et Christophe
Dieret
 

Lucie
Gelis
 

monique
DUCOULOMBIER
 

Virginie
Morat
 

Antoinette
Faye
 

franck
ducoulombier
 

Commentaires