Vous venez d'obtenir le trophée
Félicitations !
Votre Participation a bien été prise en compte
Vous recevrez bientôt un email contenant les détails. Sur votre relevé de compte bancaire, vous verrez apparaître le libellé «OnParticipe» dans le détail des opérations de paiement par carte.

On partage la cagnotte

A propos de cette cagnotte

Documentaire indépendant Titre : Cause à effet Chapitre 1 : Exarcheia Cause à effet est un projet documentaire indépendant en cours de réalisation mené avec mes coéquipier.e.s Arthur et Gabriel. Exarcheia est donc un des chapitres de notre documentaire et probablement celui qui nous tient le plus à cœur. Exarcheia est un quartier « anarchiste » autogéré (squats, librairies, bars, lieux de soins, radios, écoles, journaux et enfin un énorme réseau de cuisines solidaire) s'étant formé petit à petit à partir de 2008 à Athènes, suite au meurtre d'un jeune anarchiste de 15 ans par un policier. C'est aussi dans ce quartier qu'en 1973, les étudiants se sont soulevés contre la dictature des colonels en occupant l'école polytechnique. Cette dernière fut évacuée par les chars de l'armée le 17 novembre 1973 et 44 personnes y ont été tuées. L'Ecole polytechnique a aussi été le théâtre du meurtre du rappeur grec et anti-fasciste Pavlos Fyssas alias Kyllah P, par des néo-nazis du mouvement Aube-dorée. C'est donc un symbole de lutte anti-fasciste et anti-capitaliste où vivent en symbiose habitants grecs fortement touchés par la crise économique et personnes immigrés venues de partout dans le monde. Dans Exarcheia pas de différence entre les gens, un exilé fuyant la guerre est autant grec qu'un habitant du quartier. Allant à contre-courant des politiques « d'accueil » des différents pays européens, les médias nationaux grecs n'hésitent pas à mentir. Pour eux, Exarcheia est dangereuse, la drogue et les armes y circulent ainsi que la violence...en d'autres thermes « l'anarchie » selon eux. Alors qu'en fait le message est bien loin de la réalité sur place, ou au contraire la solidarité face aux politiques austères de l'U.E fait naître bien des utopies et des modes d'actions qui redonnent de l'espoir à ceux qui n'en avaient plus. Mais comme vous l'avez compris, il est primordial pour ces gouvernants d’annihiler ce laboratoire utopique et d'effacer cette alternative du champ des possibles. Pourquoi faire une cagnotte ? Au départ, nous souhaitions tous les trois partir en mai 2020, dans un convoi solidaire. Le Premier ministre à annoncé la décision de l'Etat de passer à l'offensive contre Exarcheia. Selon les informations détenues récemment par des militants sur place, ils se préparent à une opération « particulièrement » violente (date inconnue) avec des policiers qui s'empressent de s'écrier sur les réseaux sociaux qui leur tardent de casser des « gauchistes, ces fils de putes ». Heureusement, Exercheia n'est pas seule puisqu' elle a fait naître un grand nombre d'utopies possibles. Nous sommes donc aussi informés que des gens du monde entier se rejoignent à Exarcheia pour aider sur place. Gabriel c'est alors empressé de nous trouver (Arthur et moi) un aller simple Bordeaux-Athènes en passant par Paris et Deauville. Aux finas deux bus et un avion pour un total de 160 euros pour deux. Nous avons appris la nouvelle le 13 juillet, pris notre décision le 15, nous partons le 17. Vu la dimension immédiate de la situation nous devons aussi acheter, principalement à Athènes car nous voyageons le plus léger possible, du matériel de captation filmique (caméra, carte SD, son...), des protections (casques, masques...), des soins (huiles anesthésiantes, pansements, désinfectant) et de la nourriture. Nous devons également penser au retour et aux éventuelles prévisions imprévisibles ! Nous estimons le montant à un total de 400 euros. Si la cagnotte dépasse ce montant ou que nous n'avons pas eu besoin d'en utiliser la totalité, nous nous engageons à reverser la différence à un ou des collectifs sur place à Exarcheia (en fonction des besoins identifiés) par exemple au réseau de cuisine solidaire, « L'autre humain » (Réseau de cuisine qui nourrissent les personnes en ayant besoin sur différentes places d'Athènes. Pourquoi la cagnotte « On participe » plutôt qu'une autre ? Au vu des conditions, cette cagnotte nous permet de percevoir l'argent des donateurs en même temps que nous effectuons le voyage. En bref, nous n'avons pas à attendre la date finale de la cagnotte pour en faire bon usage. De plus, elle est une des cagnottes les plus indépendantes que nous ayons trouvées. Que veut-on y faire ? Après avoir fait des études de cinéma nous nous sommes, Gabriel et moi, lancées dans le domaine du film documentaire... pour de vrai ! Nous aimerions avec mon coéquipier Arthur se rapprocher de ce que pourrait être pour nous un véritable journaliste. Nous ne dépendons donc, d'aucune marque, enseigne, entreprise, influence, juste de nos yeux qui seront la caméra, de nos oreilles qui seront le micro, de nos cœurs à la fois objectif et subjectif qui seront notre moteur, de nos odorats, touchés et auras qui seront nos mots. Filmer, témoigner, ramener un savoir-faire du vivre ensemble, apprendre pour renseigner. S'instruire, s'ouvrir, voir ce qui est de ce qui pourrait être, prévenir par le sacrifice de certains au lieu de guérir Notre but n'est pas de tous vous convaincre mais de rééquilibrer les forces de manière à pouvoir en toute objectivité prendre position. Pour mieux cerner le projet nous vous invitons à regarder ces deux documentaires: http://mediacoop.fr/film/sur-la-route-dexarcheia/ ://www.youtube.com/watch?v=wNSfoTYY3hA Ici, vous pouvez apporter votre contribution à la cagnotte en cliquant sur "Je Participe" : • Les participations sont libres, • Le site est entièrement sécurisé. Merci à tous.

Afficher plus

Créée le 15-07-19

Les dernières news

Départ à zéro le 18 juillet 2019

Arthur Turgui, Lola Jardon et Y.Rim 


Bonjour à tous, 

Suite à un vol de portefeuille, nous n'avons pas pu partir et sommes restés bloqués à Paris. 

Nous souhaitons vous remercier infiniment de votre participation. Le projet ne s'arrête pas, il repartira de plus belle d'ici quelque temps. La tension sur place est grave, hier c'est un sans abri qui a été trainé en dehors du quartier d'Exarcheia et a été torturé par quelques policiers. Même si nous ne sommes pas sur place nous comptons bien revenir avec des témoignages et notre soutien dès que possible ! 

Nous allons donc en profiter pour rentrer, travailler afin de réinvestir dans le projet. La totalité de la cagnotte sera mise sur un compte jusqu'à suite du documentaire. Nous effectuerons le retour de nos propres moyens ! Nous laissons donc la cagnotte ouverte pour ceux qui désirent malgré tout nous soutenir ! 

En attendant le projet continu car c'est partout dans l'Europe que la crise sociale se fait entendre notamment à Bordeaux, la ville où nous résidons. Actuellement se sont 2000 sans abri, dont des personnes vivants en squats autogérés expulsés violement et sans solutions de relogement. Les lois européennes sanctionnent la non-assistance à personne en danger valable pour tout être humain, les dirigeants européens punissent d'une amende cet acte. Et quand les plus pauvres s'organisent, s'unissent, se nourrissent...cela est perçu comme une menace. Pourquoi ? Qu'avez-vous peur que l'on découvre ? L' entraide ? 


Merci à tous pour votre soutient ! Pour ceux qui désirent suivre le projet de plus prêt, nous allons récemment ouvrir une page facebook, n'hésitez pas à nous contacter en privée. 


Qui Participe ?

12 participants

Emma
Riquois-Tilmont
 

Pierre-Rui Da
Mendes
 

Marc
Tranchard
 

arthur
charlier
 

Anastasia
Lebedeva
 

Victor
RIMBOURG
 

Juliette
detot
 

Fred
Alb
 

Lucie
Chauvin
 

Baptiste
Rimbourg
 

David
Moune
 

Lucile
Tranchard
 

Commentaires