Vous venez d'obtenir le trophée
Félicitations !
Votre Participation a bien été prise en compte
Vous recevrez bientôt un email contenant les détails. Sur votre relevé de compte bancaire, vous verrez apparaître le libellé «OnParticipe» dans le détail des opérations de paiement par carte.
Je participe
SOS Paul RUDELLE
Paiement sécurisé

Je partage la cagnotte
sur les réseaux sociaux

Et avec mes proches

En copiant le lien de la cagnotte https://www.onparticipe.fr/c/AOC1O2NR
SB
Contacter

Créée par Sébastien Berardi

57 715,61 € déjà collectés !

A propos de cette cagnotte

‘’ Simone est morte, ses filles veulent vendre la maison, elles veulent me mettre à la rue comme un chien, je vais dormir dans la voiture … aidez-moi, s’il vous plaît, j’ai besoin d’aide … ‘’ dixit : Paul Rudelle 81 ans le 6 octobre 2022, propriétaire d’une fiat UNO diesel, des années 90 …  400 000 km au compteur !

A ce moment-là j’ai ressenti toute la détresse d’un brave homme, d’un gentil parmi les gentils. Un brave homme âgé, visiblement en état de choc psychologique que je ne pouvais pas laisser choquer davantage. Trop d’inhumanité, et d’injustice, c’est Trop. 

Touché en plein cœur, début octobre 2022, j’ai mené une longue enquête, pour un voisin de jardin potager que je découvrais effondré, traumatisé au plus haut point. 

Au bout de quelques jours, après plusieurs échanges aucun doute n’était permis, Paul fait bien partie des braves gens. Il est bon comme le bon pain, il fait partie de ceux qui n’ont rien et qui sont prêts à tout donner, pour peu qu’ils se sentent acceptés. C’est ce qui a sous tendu tout son parcours de vie. 

Effectivement il a donné tout son temps, toute son énergie et tout son savoir-faire, à Simone qu’il a rencontré au Jumbo à Albi, lors d’un bal musette. Paul avait 44 ans, en 1985 , enfin il était accepté par une femme, il pouvait prendre racine il avait un toit . Simone était, veuve, un peu handicapée mais elle avait toute sa tête, sa générosité ne faisait pas de doute, pas plus que son empathie à l’égard de Paul et d’autrui.

Suite à la sècheresse de 1986 la maison de Simone, a commencé à s’ouvrir comme un livre, des pieds droits soutenaient les plafonds de la maison pour empêcher l’ensemble du ourdi de s’effondrer. la maison de Simone avait également, tout l’intérieur à refaire, y compris l’ensemble du carrelage plus le reste …

Paul, maçon exceptionnel reconnu, ne s’est pas posé de questions il a trouvé le temps et l’énergie, malgré ses 70 h/semaine, passés sur les chantiers autour de Roussayrolles , à 50 minutes du Séquestre dans le Tarn. Paul s’est attelé naturellement à la tâche, de 1987 à 2000, Paul Rudelle a réalisé des travaux incroyables, de maçonnerie dignes des travaux d’Hercule. 

Vu l’énergie déployée il aurait facilement pu se construire une maison pour ses vieux jours, mais ses vieux jours, il comptait les passer auprès de Simone. D’autant plus que Paul avait tout pour être accepté, également, par la fille aînée de Simone. En effet après avoir terminé la maison de Simone, Paul (début des années 2000) a été le maître d’œuvre de la réfection complète de la façade de la grande maison Brigitte, un ancien couvent, situé près de Baraqueville dans l’Aveyron, ce qui a nécessité plus de 2 mois de travail, en comptant la taille des pierres des portes et fenêtres dont l’entourage a été remplacé. Un travail comparable avait été confié à Paul, en 1999, lors de la réfection de la partie habitable du château de Féneyrols (81) classé monument historique.

Sauf que Simone est décédée en août 2022 et que Paul Rudelle a résumé sa situation lorsque je suis allé le voir pour lui acheter quelques tomates qu’il m’a données début octobre 2022, voir le début de ce récit.

Après que les filles lui aient fait couper l’électricité en février 2023, pour le stresser :  voir la dépêche.fr ( Privé d'électricité, un retraité de 81 ans craint d'être expulsé par les filles de sa défunte compagne ) ou la page Facebook ‘’ SOS Paul Rudelle ‘’ . Début janvier 2024, Paul a été condamné à quitter les lieux, à quitter son cocon familial la maison qui le relie à celle qu’il a aimée à Simone qui l’a accepté et qui est toujours présente pour lui dans la maison. Expulser Paul  de cette maison et de son jardin potager, correspondrait à couper de ses  racines un vieil arbre de 82 ans, pour le replanter dans une terre inconnue, aussi sèche que certains services sociaux (qui font avec leurs moyens ).Ce serait l’achever psychologiquement .

Il faut savoir que : Paul né en 1941 à Salmiech dans l’Aveyron, est le fils d’Albert Rudelle (né comme l’ont été ses 10 enfants, et son épouse à Salmiech) un ancien combattant de la guerre de 14 - 18 qui après avoir passé 4 ans dans les tranchées de Verdun est revenu à la vie civile dans un état qui explique, en grande partie le parcours de vie, de Paul qui mérite tant d’être sauvé et maintenu dans la maison qu’il a lui-même sauvée. L’explication, incroyable, Hallucinante, de cette transmission des traumatismes du père aux enfants est détaillée dans le complément d’information qui suit ce récit. 

Si vous avez parcouru jusqu’ici ce récit authentique, ce serait dommage de vous priver de faire la connaissance de Paul dont certains disent qu’il ressemble à Paul Préboist. Un détail mais pas des moindres, Paul a toujours été très mal déclaré et très mal payé, c’est la raison pour laquelle le montant de sa retraite est de 878 €/mois. ‘’ les papiers moi je n’y connais rien … J’étais fort pour travailler la pierre ‘’ dixit Paul dans la vidéo Youtube.

Avant de faire quelques recherches approfondies, j’avoue que je ne tenais pas compte des dires réitérés de Paul Rudelle : ‘’ Tout ce qui m’arrive c’est à cause de la guerre de 14-18 où mon père a passé 4 ans dans les tranchées, il mangeait des rats crevés, après avoir enlevé les asticots qu’il y avait dessus. Il a été trépané et il buvait beaucoup de vin, il était toujours plein, avec mes frères et mes sœurs, on attendait au dehors de notre maison de location en ruine, qu’il se couche pour rentrer dans la maison vers 11h ou minuit, car il était méchant quand il avait bu … ‘’

Il est difficile de ne pas penser au documentaire Farrebique qui a été tourné à 30 km à vol d’oiseau de Salmiech, lorsque Paul avait 3 ans.

Comme Farrebique, ce reportage , d’amateur fait, indéniablement, partie des Rares films où l’on sent à ce point la présence du cœur.  

 Ce reportage sous forme d’interview de Paul est quelque part lunaire, et pourtant c’est la vérité vraie, celle qui ne s’invente pas. https://www.youtube.com/watch?v=AeIUmBYW2fc. 

Une page Facebook, (SOS Paul Rudelle) a été ouverte pour Paul qui ne croit pas du tout au devenir de cette cagnotte (ceci est directement lié à la transmission génétique du soldat Albert Rudelle)

Nous avons beau lui montrer le résultat d’une cagnotte sur leetchi concernant Gilbert un SDF de Paris qui a généré plus de 65 000 € de dons, Paul n’y croit pas. Ses amis y croient pour lui, la meilleure preuve c’est que vous allez, certainement, vous-même être touché par Paul au bord du gouffre et contribuer à le repêcher en donnant 10 € ,20 € peut-être davantage. Une fourmi seule ne peut rien. Mais, ramené à leur échelle, des milliers de fourmis organisées, arrivent à déménager des montagnes.

Soyez une des fourmis, ou un des barreaux de la courte échelle qui va aider Paul Rudelle à se sortir des ronces. Il n’y a pas d’autre solution que de s’unir pour s’opposer à une injustice de ce niveau-là. 

Achetons la maison aux filles de Simone : pour Paul. Un achat qui sera légué à la fondation Abbé Pierre.

Merci pour Paul, et Merci pour la fondation Abbé Pierre.

Compléments d’information 

1914 - 2024 : 110 ans après la mobilisation d’Albert Rudelle, né à Salmiech dans l’Aveyron.

Il faut sauver Paul Rudelle, le fils du poilu (l’Homme***) Albert RUDELLE

            Malgré un parcours de vie impacté par les quatre terribles années que son père a passées dans les tranchées de Verdun, Paul Rudelle 82 ans (né à Salmiech en 1941), bon pied bon œil, est courbé comme un bon vieux sarment de vigne. Paul reste le meilleur ambassadeur de lui-même. Son côté un peu fêlé (qui laisse passer la lumière), un peu fragile, son naturel bon comme le bon pain, relié directement à son vécu familial hors du commun, ne laissent personne indifférent. Les reportages vidéo de Paul, sur sa vie, se révèlent être un témoignage émouvant. Un témoignage représentatif ancré dans l’histoire. A inscrire au fronton en hommage aux gens simples, aux humbles, aux sans-grades, aux silencieux.

C’est le témoignage du fils d’un Homme  qui a été gazé dans les tranchées (perte d’un poumon, à cause des gaz), victime de multiples blessures dont l’une a fait l’objet d’une trépanation en 1918, sans jamais lui valoir de pension de guerre. 

Nous aurions pu écarter ses dires apparemment bizarres : ‘’ … Depuis que je suis jeune, je dors mal, je rêve de la guerre, je fais des cauchemars, je suis dans les tranchées, j’ai souvent ressenti comme si j’avais été trépané comme mon père. Mes frères et sœurs aussi sont comme moi… Pour moi tout remonte à ce qu’a vécu mon père pendant la guerre, dans les tranchées d’où il est revenu, trépané et alcoolique… ‘’

Alors que c’est par là qu’il fallait commencer :

            En effet grâce à internet, nous avons découvert que les traumatismes importants subis par les parents peuvent se transmettre aux enfants dès la procréation, donc déjà bien avant la naissance et les premières années de vie. On connaissait la répercussion des traumatismes subis par les mères, lors de la grossesse. De récentes recherches ont mis en évidence la transmission des traumatismes vécus par les pères.   Il s’agit de l’épigénétique, un processus moléculaire complexe modulant l'expression des gènes.

D’après Barocas et Barocas (1979, 1980), le syndrome de survivance des parents se perpétue de façon étonnamment vivace chez certains enfants de survivants : c’est presque comme s’ils avaient eux-mêmes vécu les événements traumatiques dont leurs parents ont été victimes. On trouve chez ces descendants des troubles de la relation d’objet, une faible estime de soi, une grande vulnérabilité narcissique, associés à de forts sentiments de culpabilité et de dépression, …(le narcissique vulnérable est, en recherche d'acceptation par les autres.) cf.www.cairn.info .

NB ***  ‘’… Il faut savoir qu'entre 1914 et 1918, personne n'appelait ces soldats 'les Poilus'. Eux-mêmes se surnommaient 'les Hommes'…’’

Paul a été très heureux d’avoir partagé sa vie avec Simone, de 1985 à 2022, dans la maison de celle qui l’avait accepté, et qu’il vénérait. Malheureusement elle l’a "abandonné", le laissant désemparé, lors de son décès en août 2022. Seul face à ses deux belles-filles, issues du premier mariage de Simone.

Dès ses 14 ans, Paul a travaillé dans la maçonnerie où il s’est révélé très doué pour la pierre taillée.

De 1990 à 2000, il a passé durant 10 ans tout son temps libre à aménager et à consolider la maison de Simone, qui menaçait de s’écrouler.

Au début des années 2000, il a accompli également un gros travail de maçonnerie chez la fille aînée de Simone, qui a duré plus de dix semaines à plein temps, à raison de 10 h/jour. A près d’une heure de voiture de son domicile (chez Simone) … Pour rien, pas même pour un plein d’essence : Paul n’a eu droit à Rien. ‘’ Pas même un merci ‘’ dixit Paul sur la vidéo.

            Après le décès de Simone, les deux filles de Simone, veuve en 1984, seraient dans l’obligation de vendre la maison de leur mère.

Cela dit, elles auraient pu mettre en cohérence, les dernières volontés de leur mère Simone, et les dires publics de sa fille aînée prononcés lors de l’enterrement de leur mère. ‘’ nous savons que Paul est fragile, nous allons le laisser vivre dans la maison de notre mère Simone ‘’ …(la fille cadette prise d’un malaise, n’a pas assistée à l’enterrement de sa mère, elle est restée 3 heures seule dans la maison de Simone et Paul)  

Simone Puech a écrit dans un testament olographe qu’elle voulait que son compagnon Paul Rudelle puisse faire valoir un droit d’usage de sa maison (sans loyer à régler), jusqu’à sa mort. Testament écrit avec l’aide d’une amie qui se souvient très bien du contenu de ce document. Ce qui a fait l’objet d’une attestation CERFA.

Fort de ces volontés à respecter et dans l’obligation de vendre la maison pour payer les 60 000 € de l’aide sociale accordée par la MSA, à Simone Puech de son vivant. Il tombait sous le sens, le bon sens populaire, de vendre la maison, ‘’ à minima’’ avec un locataire à l’intérieur dénommé Paul Rudelle. Certes la vente d’une maison avec un locataire aurait généré moins de liquidités, mais compte tenu des travaux réalisés par Paul Rudelle et des dernières volontés de Simone Puech, les amis du couple auraient apprécié que cela se passe ainsi.   

            Malheureusement le livret de famille dans lequel se trouvait le testament olographe attestant la volonté de Simone pour que Paul puisse faire valoir un droit d’usage, de sa maison si elle venait à décéder, a été pris dans le buffet familial où étaient rangés les papiers, sans que Paul Rudelle n’en ait été informé un seul instant. Certainement pour le faire mettre à jour, à la mairie du Séquestre 81990 , dans les meilleurs délais, à la suite du décès de Simone Puech. 

Paul Rudelle n’a pas eu la possibilité de vérifier si le testament olographe qui aurait dû se situer à l’intérieur du livret de famille, s’y trouvait toujours. 

 Est-ce que le testament olographe est tombé par inadvertance du livret de famille, lors de son acheminement à la mairie du Séquestre, pour mise à jour ? Est-ce que Simone Puech devenue quasiment aveugle à la fin de ses jours, est allée sortir le testament du livret de famille ? Alors qu’elle avait spécifié à plusieurs proches que ce testament se trouvait dans le livret de famille, en faveur de celui qui s’est occupé d’elle jusqu’à la fin de ses jours ? ‘’ … Paul faisait manger Simone et il lui a fait sa toilette jusqu’au dernier jour …’’ dixit une voisine sur une attestation CERFA. 

On ne peut être sûr que d’une chose : le testament olographe de Madame Simone Puech en faveur de M. Paul Rudelle a disparu.

Sans preuve formelle de recel successoral, le tribunal d’Albi n’a pas transmis ce dossier à une autre juridiction. Par conséquent : le jugement en référé intenté par les filles de Simone Puech contre Paul Rudelle, ordonne à Paul de quitter la maison de Simone Puech le 8 juillet 2024.

Cette maison dans laquelle il a vécu, aimé et été aimé pendant 37 ans, cette maison qu’il a reconstruite au prix d’un investissement personnel très important est son point d’ancrage spatial et psychologique, celui qui le stabilise et le maintien vivant. C’est l’épisode le plus heureux de sa vie.

            Le jeter à la rue à 82 ans passés, en plein deuil, sera le traumatisme de trop, celui qui pourrait achever Paul.

Très mal déclaré par ses employeurs, très mal payé durant toute sa carrière professionnelle de maçon (employé par 2 fermiers), Paul perçoit une retraite de 878 €. C’est la raison pour laquelle une cagnotte a été ouverte sur « ON PARTICIPE » afin de racheter la maison et le jardin de Simone, situés au Séquestre dans le Tarn.

 Au décès de Paul, cette maison reviendra à la fondation Abbé Pierre

            Si nous arrivons à collecter 150 000 € pour son rachat.   

 Toutes les précautions ont été prises pour que la totalité de cette collecte soit uniquement consacrée à redonner moral, santé et le goût de vivre à Paul. Sans aucun autre but, si ce n’est de faire d’une pierre deux coups cf. legs à la fondation Abbé Pierre.

10 €, 20 € voire plus ne vous rendront ni plus riche ni plus pauvre, ils peuvent aider à sauver Paul, il en a bien besoin.

 Pour celles et ceux qui ne possèdent pas de Carte Bleue les dons sont à envoyer à Paul Rudelle 6, Rue des Hortensias 81990 Le Séquestre. Merci.

Vous pouvez refuser de l’aider

Les incontournable pour en savoir plus 

 

Le Reportage BFMTV  940  000 vues en 1 mois sur  Youtube 

https://www.youtube.com/watch?v=slgbSfd7B5E 


 

Radio TOCSIN     https://youtube/5Z09sOt3ek4?si=syzeVsw8BNn-hqyx   


 

Vidéo interview  de Paul Rudelle  https://www.youtube.com/watch?v=AeIUmBYW2fc

Comme Farrebique, ce reportage d’amateur fait indéniablement, partie des Rares films où l’on sent à ce point la présence du cœur. 
 


 


Ici, vous pouvez apporter votre contribution à la cagnotte en cliquant sur "Je Participe" :
• Les participations sont libres
• Le site est entièrement sécurisé.

Merci à tous.

‘’ Simone est morte, ses filles veulent vendre la maison, elles veulent me mettre à la rue comme un chien, je vais dormir dans la voiture … aidez-moi, s’il vous plaît, j’ai besoin d’aide … ‘’ dixit : Paul Rudelle 81 ans le 6 octobre 2022, propriétaire d’une fiat UNO diesel, des années 90 …  400 000 km au compteur !

A ce moment-là j’ai ressenti toute la détresse d’un brave homme, d’un gentil parmi les gentils. Un brave homme âgé, visiblement en état de choc psychologique que je ne pouvais pas laisser choquer davantage. Trop d’inhumanité, et d’injustice, c’est Trop. 

Touché en plein cœur, début octobre 2022, j’ai mené une longue enquête, pour un voisin de jardin potager que je découvrais effondré, traumatisé au plus haut point. 

Au bout de quelques jours, après plusieurs échanges aucun doute n’était permis, Paul fait bien partie des braves gens. Il est bon comme le bon pain, il fait partie de ceux qui n’ont rien et qui sont prêts à tout donner, pour peu qu’ils se sentent acceptés. C’est ce qui a sous tendu tout son parcours de vie. 

Effectivement il a donné tout son temps, toute son énergie et tout son savoir-faire, à Simone qu’il a rencontré au Jumbo à Albi, lors d’un bal musette. Paul avait 44 ans, en 1985 , enfin il était accepté par une femme, il pouvait prendre racine il avait un toit . Simone était, veuve, un peu handicapée mais elle avait toute sa tête, sa générosité ne faisait pas de doute, pas plus que son empathie à l’égard de Paul et d’autrui.

Suite à la sècheresse de 1986 la maison de Simone, a commencé à s’ouvrir comme un livre, des pieds droits soutenaient les plafonds de la maison pour empêcher l’ensemble du ourdi de s’effondrer. la maison de Simone avait également, tout l’intérieur à refaire, y compris l’ensemble du carrelage plus le reste …

Paul, maçon exceptionnel reconnu, ne s’est pas posé de questions il a trouvé le temps et l’énergie, malgré ses 70 h/semaine, passés sur les chantiers autour de Roussayrolles , à 50 minutes du Séquestre dans le Tarn. Paul s’est attelé naturellement à la tâche, de 1987 à 2000, Paul Rudelle a réalisé des travaux incroyables, de maçonnerie dignes des travaux d’Hercule. 

Vu l’énergie déployée il aurait facilement pu se construire une maison pour ses vieux jours, mais ses vieux jours, il comptait les passer auprès de Simone. D’autant plus que Paul avait tout pour être accepté, également, par la fille aînée de Simone. En effet après avoir terminé la maison de Simone, Paul (début des années 2000) a été le maître d’œuvre de la réfection complète de la façade de la grande maison Brigitte, un ancien couvent, situé près de Baraqueville dans l’Aveyron, ce qui a nécessité plus de 2 mois de travail, en comptant la taille des pierres des portes et fenêtres dont l’entourage a été remplacé. Un travail comparable avait été confié à Paul, en 1999, lors de la réfection de la partie habitable du château de Féneyrols (81) classé monument historique.

Sauf que Simone est décédée en août 2022 et que Paul Rudelle a résumé sa situation lorsque je suis allé le voir pour lui acheter quelques tomates qu’il m’a données début octobre 2022, voir le début de ce récit.

Après que les filles lui aient fait couper l’électricité en février 2023, pour le stresser :  voir la dépêche.fr ( Privé d'électricité, un retraité de 81 ans craint d'être expulsé par les filles de sa défunte compagne ) ou la page Facebook ‘’ SOS Paul Rudelle ‘’ . Début janvier 2024, Paul a été condamné à quitter les lieux, à quitter son cocon familial la maison qui le relie à celle qu’il a aimée à Simone qui l’a accepté et qui est toujours présente pour lui dans la maison. Expulser Paul  de cette maison et de son jardin potager, correspondrait à couper de ses  racines un vieil arbre de 82 ans, pour le replanter dans une terre inconnue, aussi sèche que certains services sociaux (qui font avec leurs moyens ).Ce serait l’achever psychologiquement .

Il faut savoir que : Paul né en 1941 à Salmiech dans l’Aveyron, est le fils d’Albert Rudelle (né comme l’ont été ses 10 enfants, et son épouse à Salmiech) un ancien combattant de la guerre de 14 - 18 qui après avoir passé 4 ans dans les tranchées de Verdun est revenu à la vie civile dans un état qui explique, en grande partie le parcours de vie, de Paul qui mérite tant d’être sauvé et maintenu dans la maison qu’il a lui-même sauvée. L’explication, incroyable, Hallucinante, de cette transmission des traumatismes du père aux enfants est détaillée dans le complément d’information qui suit ce récit. 

Si vous avez parcouru jusqu’ici ce récit authentique, ce serait dommage de vous priver de faire la connaissance de Paul dont certains disent qu’il ressemble à Paul Préboist. Un détail mais pas des moindres, Paul a toujours été très mal déclaré et très mal payé, c’est la raison pour laquelle le montant de sa retraite est de 878 €/mois. ‘’ les papiers moi je n’y connais rien … J’étais fort pour travailler la pierre ‘’ dixit Paul dans la vidéo Youtube.

Avant de faire quelques recherches approfondies, j’avoue que je ne tenais pas compte des dires réitérés de Paul Rudelle : ‘’ Tout ce qui m’arrive c’est à cause de la guerre de 14-18 où mon père a passé 4 ans dans les tranchées, il mangeait des rats crevés, après avoir enlevé les asticots qu’il y avait dessus. Il a été trépané et il buvait beaucoup de vin, il était toujours plein, avec mes frères et mes sœurs, on attendait au dehors de notre maison de location en ruine, qu’il se couche pour rentrer dans la maison vers 11h ou minuit, car il était méchant quand il avait bu … ‘’

Il est difficile de ne pas penser au documentaire Farrebique qui a été tourné à 30 km à vol d’oiseau de Salmiech, lorsque Paul avait 3 ans.

Comme Farrebique, ce reportage , d’amateur fait, indéniablement, partie des Rares films où l’on sent à ce point la présence du cœur.  

 Ce reportage sous forme d’interview de Paul est quelque part lunaire, et pourtant c’est la vérité vraie, celle qui ne s’invente pas. https://www.youtube.com/watch?v=AeIUmBYW2fc. 

Une page Facebook, (SOS Paul Rudelle) a été ouverte pour Paul qui ne croit pas du tout au devenir de cette cagnotte (ceci est directement lié à la transmission génétique du soldat Albert Rudelle)

Nous avons beau lui montrer le résultat d’une cagnotte sur leetchi concernant Gilbert un SDF de Paris qui a généré plus de 65 000 € de dons, Paul n’y croit pas. Ses amis y croient pour lui, la meilleure preuve c’est que vous allez, certainement, vous-même être touché par Paul au bord du gouffre et contribuer à le repêcher en donnant 10 € ,20 € peut-être davantage. Une fourmi seule ne peut rien. Mais, ramené à leur échelle, des milliers de fourmis organisées, arrivent à déménager des montagnes.

Soyez une des fourmis, ou un des barreaux de la courte échelle qui va aider Paul Rudelle à se sortir des ronces. Il n’y a pas d’autre solution que de s’unir pour s’opposer à une injustice de ce niveau-là. 

Achetons la maison aux filles de Simone : pour Paul. Un achat qui sera légué à la fondation Abbé Pierre.

Merci pour Paul, et Merci pour la fondation Abbé Pierre.

Compléments d’information 

1914 - 2024 : 110 ans après la mobilisation d’Albert Rudelle, né à Salmiech dans l’Aveyron.

Il faut sauver Paul Rudelle, le fils du poilu (l’Homme***) Albert RUDELLE

            Malgré un parcours de vie impacté par les quatre terribles années que son père a passées dans les tranchées de Verdun, Paul Rudelle 82 ans (né à Salmiech en 1941), bon pied bon œil, est courbé comme un bon vieux sarment de vigne. Paul reste le meilleur ambassadeur de lui-même. Son côté un peu fêlé (qui laisse passer la lumière), un peu fragile, son naturel bon comme le bon pain, relié directement à son vécu familial hors du commun, ne laissent personne indifférent. Les reportages vidéo de Paul, sur sa vie, se révèlent être un témoignage émouvant. Un témoignage représentatif ancré dans l’histoire. A inscrire au fronton en hommage aux gens simples, aux humbles, aux sans-grades, aux silencieux.

C’est le témoignage du fils d’un Homme  qui a été gazé dans les tranchées (perte d’un poumon, à cause des gaz), victime de multiples blessures dont l’une a fait l’objet d’une trépanation en 1918, sans jamais lui valoir de pension de guerre. 

Nous aurions pu écarter ses dires apparemment bizarres : ‘’ … Depuis que je suis jeune, je dors mal, je rêve de la guerre, je fais des cauchemars, je suis dans les tranchées, j’ai souvent ressenti comme si j’avais été trépané comme mon père. Mes frères et sœurs aussi sont comme moi… Pour moi tout remonte à ce qu’a vécu mon père pendant la guerre, dans les tranchées d’où il est revenu, trépané et alcoolique… ‘’

Alors que c’est par là qu’il fallait commencer :

            En effet grâce à internet, nous avons découvert que les traumatismes importants subis par les parents peuvent se transmettre aux enfants dès la procréation, donc déjà bien avant la naissance et les premières années de vie. On connaissait la répercussion des traumatismes subis par les mères, lors de la grossesse. De récentes recherches ont mis en évidence la transmission des traumatismes vécus par les pères.   Il s’agit de l’épigénétique, un processus moléculaire complexe modulant l'expression des gènes.

D’après Barocas et Barocas (1979, 1980), le syndrome de survivance des parents se perpétue de façon étonnamment vivace chez certains enfants de survivants : c’est presque comme s’ils avaient eux-mêmes vécu les événements traumatiques dont leurs parents ont été victimes. On trouve chez ces descendants des troubles de la relation d’objet, une faible estime de soi, une grande vulnérabilité narcissique, associés à de forts sentiments de culpabilité et de dépression, …(le narcissique vulnérable est, en recherche d'acceptation par les autres.) cf.www.cairn.info .

NB ***  ‘’… Il faut savoir qu'entre 1914 et 1918, personne n'appelait ces soldats 'les Poilus'. Eux-mêmes se surnommaient 'les Hommes'…’’

Paul a été très heureux d’avoir partagé sa vie avec Simone, de 1985 à 2022, dans la maison de celle qui l’avait accepté, et qu’il vénérait. Malheureusement elle l’a "abandonné", le laissant désemparé, lors de son décès en août 2022. Seul face à ses deux belles-filles, issues du premier mariage de Simone.

Dès ses 14 ans, Paul a travaillé dans la maçonnerie où il s’est révélé très doué pour la pierre taillée.

De 1990 à 2000, il a passé durant 10 ans tout son temps libre à aménager et à consolider la maison de Simone, qui menaçait de s’écrouler.

Au début des années 2000, il a accompli également un gros travail de maçonnerie chez la fille aînée de Simone, qui a duré plus de dix semaines à plein temps, à raison de 10 h/jour. A près d’une heure de voiture de son domicile (chez Simone) … Pour rien, pas même pour un plein d’essence : Paul n’a eu droit à Rien. ‘’ Pas même un merci ‘’ dixit Paul sur la vidéo.

            Après le décès de Simone, les deux filles de Simone, veuve en 1984, seraient dans l’obligation de vendre la maison de leur mère.

Cela dit, elles auraient pu mettre en cohérence, les dernières volontés de leur mère Simone, et les dires publics de sa fille aînée prononcés lors de l’enterrement de leur mère. ‘’ nous savons que Paul est fragile, nous allons le laisser vivre dans la maison de notre mère Simone ‘’ …(la fille cadette prise d’un malaise, n’a pas assistée à l’enterrement de sa mère, elle est restée 3 heures seule dans la maison de Simone et Paul)  

Simone Puech a écrit dans un testament olographe qu’elle voulait que son compagnon Paul Rudelle puisse faire valoir un droit d’usage de sa maison (sans loyer à régler), jusqu’à sa mort. Testament écrit avec l’aide d’une amie qui se souvient très bien du contenu de ce document. Ce qui a fait l’objet d’une attestation CERFA.

Fort de ces volontés à respecter et dans l’obligation de vendre la maison pour payer les 60 000 € de l’aide sociale accordée par la MSA, à Simone Puech de son vivant. Il tombait sous le sens, le bon sens populaire, de vendre la maison, ‘’ à minima’’ avec un locataire à l’intérieur dénommé Paul Rudelle. Certes la vente d’une maison avec un locataire aurait généré moins de liquidités, mais compte tenu des travaux réalisés par Paul Rudelle et des dernières volontés de Simone Puech, les amis du couple auraient apprécié que cela se passe ainsi.   

            Malheureusement le livret de famille dans lequel se trouvait le testament olographe attestant la volonté de Simone pour que Paul puisse faire valoir un droit d’usage, de sa maison si elle venait à décéder, a été pris dans le buffet familial où étaient rangés les papiers, sans que Paul Rudelle n’en ait été informé un seul instant. Certainement pour le faire mettre à jour, à la mairie du Séquestre 81990 , dans les meilleurs délais, à la suite du décès de Simone Puech. 

Paul Rudelle n’a pas eu la possibilité de vérifier si le testament olographe qui aurait dû se situer à l’intérieur du livret de famille, s’y trouvait toujours. 

 Est-ce que le testament olographe est tombé par inadvertance du livret de famille, lors de son acheminement à la mairie du Séquestre, pour mise à jour ? Est-ce que Simone Puech devenue quasiment aveugle à la fin de ses jours, est allée sortir le testament du livret de famille ? Alors qu’elle avait spécifié à plusieurs proches que ce testament se trouvait dans le livret de famille, en faveur de celui qui s’est occupé d’elle jusqu’à la fin de ses jours ? ‘’ … Paul faisait manger Simone et il lui a fait sa toilette jusqu’au dernier jour …’’ dixit une voisine sur une attestation CERFA. 

On ne peut être sûr que d’une chose : le testament olographe de Madame Simone Puech en faveur de M. Paul Rudelle a disparu.

Sans preuve formelle de recel successoral, le tribunal d’Albi n’a pas transmis ce dossier à une autre juridiction. Par conséquent : le jugement en référé intenté par les filles de Simone Puech contre Paul Rudelle, ordonne à Paul de quitter la maison de Simone Puech le 8 juillet 2024.

Cette maison dans laquelle il a vécu, aimé et été aimé pendant 37 ans, cette maison qu’il a reconstruite au prix d’un investissement personnel très important est son point d’ancrage spatial et psychologique, celui qui le stabilise et le maintien vivant. C’est l’épisode le plus heureux de sa vie.

            Le jeter à la rue à 82 ans passés, en plein deuil, sera le traumatisme de trop, celui qui pourrait achever Paul.

Très mal déclaré par ses employeurs, très mal payé durant toute sa carrière professionnelle de maçon (employé par 2 fermiers), Paul perçoit une retraite de 878 €. C’est la raison pour laquelle une cagnotte a été ouverte sur « ON PARTICIPE » afin de racheter la maison et le jardin de Simone, situés au Séquestre dans le Tarn.

 Au décès de Paul, cette maison reviendra à la fondation Abbé Pierre

            Si nous arrivons à collecter 150 000 € pour son rachat.   

 Toutes les précautions ont été prises pour que la totalité de cette collecte soit uniquement consacrée à redonner moral, santé et le goût de vivre à Paul. Sans aucun autre but, si ce n’est de faire d’une pierre deux coups cf. legs à la fondation Abbé Pierre.

10 €, 20 € voire plus ne vous rendront ni plus riche ni plus pauvre, ils peuvent aider à sauver Paul, il en a bien besoin.

 Pour celles et ceux qui ne possèdent pas de Carte Bleue les dons sont à envoyer à Paul Rudelle 6, Rue des Hortensias 81990 Le Séquestre. Merci.

Vous pouvez refuser de l’aider

Les incontournable pour en savoir plus 

 

Le Reportage BFMTV  940  000 vues en 1 mois sur  Youtube 

https://www.youtube.com/watch?v=slgbSfd7B5E 


 

Radio TOCSIN     https://youtube/5Z09sOt3ek4?si=syzeVsw8BNn-hqyx   


 

Vidéo interview  de Paul Rudelle  https://www.youtube.com/watch?v=AeIUmBYW2fc

Comme Farrebique, ce reportage d’amateur fait indéniablement, partie des Rares films où l’on sent à ce point la présence du cœur. 
 


 

Afficher plus

Créée le 29-02-24

Les dernières news

tel concernant Paul

le 26 mars 2024



Nous avons pris un téléphone particulier pour que vous puissiez me joindre concernant notre bon Paul RUDELLE N° 07 82 49 45 71

à votre disposition

Un grand merci pour lui

Afficher plus
Afficher moins

Temps restant
  • 70 Jours
  • 16 Heures
  • 17 Min
  • 12 Sec
Qui Participe ?

1965 participants

DEPAUL
Un Ami
+100€

Lionel
BRUN
+20€

Sébastien
Berardi
+100€

Max
Gayrard
+100€

Bernard
SOULA
+20€

Lucie
Fournier
+50€

Raymonde
Pierre
+100€

Isabelle
POINT
+20€

PIERRE
VERDIER
 

Isa
Pyrene
+20€

Alain
PAPILLON
+40€

Alexandre
GONZALEZ
+20€

Sylvie
Pena
 

Jean François
CAUBEL
+50€

Mathieu
Mouly
 

Guy
Laurent
+50€

Anonyme

+10€

Clément
Durand
+50€

Pascal
Bonhommet
+50€

Anonyme

 

Benjamin
DUCOUSSO
 

Jean lionel
Cussey
+50€

Solange
DI GIACOMI
+20€

Anonyme

 

Jerome
Boutillier
 

Anonyme

 

Didier
Kern
+50€

Marie
Theret
+10€

Anonyme

 

Anonyme

 

Gérald
MOËNNER
 

Evelyne
HERY
+10€

Johann
Boissiere
+10€

MarieJo
Monnier
+50€

Nadine
Ferret
+10€

Anonyme

 

Pierre
Le Fier
+100€

Yo
YO
 

Karine
RAMEAU
+50€

Anonyme

+50€

Cécile
D.
+10€

Judith
B-
+52€

Marc
MÉHAY
+10€

VERONIQUE
LAFAY
+20€

Genevieve
Brun
 

Chantal
Drouhin
+15€

So
HB
 

PAULETTE
GERMA
+100€

Celine
FICHET
+20€

Dominique
GUILLOT
 

Elise
Th
+20€

Anonyme

 

Anonyme

 

h.ade
B
+20€

Anonyme

+15€

Kheira
Marzougui
 

Anonyme

 

Anonyme

+15€

Michele
DELAPORTE-POSSANI
 

Anonyme

+100€

Claire
CARCELLER
 

Anonyme

 

Anonyme

 

Denis &Marie
BROUILLARD/GUILBERT
+50€

Cedric
Berthe
 

Anonyme

+50€

Anonyme

+50€

Gérard
DUBOC
+40€

Carole
Oudot
+50€

Anonyme

+28€

Carline
Guilloux
+30€

Stéphane
Nicolini
 

Virginie
Tiret
+20€

Nicolas
Didier
+25€

Stéphanie
Genin
+20€

Anonyme

+5€

Anonyme

 

evelyne
boissy
 

Anonyme

+20€

Anonyme

 

FROID
CHAUD
+48.12€

Anonyme

 

Amandine
Tassie
 

DJAMILA
IZOUAOUENE
+100€

Anonyme

 

Alexis
Bordier
+100€

Corine
Blanchet
+50€

Anonyme

 

Karine
Quistrebert
 

Olivier
Meurville
+10€

david
masson
+28€

Sylvain
Anonyme
+20€

JP
M
+150€

Maryse
Haertelmeyer
+30€

Françoise
Duplan
+10€

christian
Raymond
+50€

Amanda
Towler
+20€

STEPHANIE
LAVOREL
+100€

Angelique
Magnier
 

Isabelle
Haessig
+10€

Anonyme

 

Anonyme

+20€

Anonyme

 

Anonyme

+10€

christophe
guichard
+10€

Anonyme

+50€

Wassila
Mtalaa
+50€

Dominique
GIRARD
+20€

Claude
Balloffet
+50€

Anonyme

 

Sébastien
Thomas
 

Anonyme

+50€

Anne-Chantal
BOULY
+96.25€

Anonyme

+50€

Andre
Lemay
+48.12€

Louise
Bélanger
+29.99€

CLAUDE
TRUEL
+20€

BRIGITTE
AUTEF
+15€

Joel josette
Masson
+50€

Aline
HURNI
 

Anonyme

 

Anonyme

+50€

Ndiogou Fall
Diop
+20€

Anonyme

 

Anonyme

 

Claudia
F
+20€

Audrey
Lassalle
+100€

Florence
LÉGAUT
+60€

Jean-Philippe
Erbin
 

Franck
Willmott
+5€

Florence
Léchat-Tarery
 

Anonyme

 

Anonyme

+10€

celine
dupont
+29€

Eric
de Saint Blanquat
+10€

Corinne
Daumer
+20€

elisa
ledoux
 

Myriam
COURBIER
+30€

Anonyme

+20€

Thibault
Michallet
+23€

alexandre
loison
+20€

Anonyme

+30€

Thierry
Delesque
 

Philippe
Brosolo
+100€

Céline
KAMADAYE
 

Paul
Nicolas
+25€

Anonyme

 

Julia
Rozier
 

VERONIQUE
ASSIE
 

DELPHINE
MABIRE
+80€

Marjorie
DOR
+50€

Emmanuelle
Bourgain
+20€

Magalie
Goreau
 

Stéphane
Mesle
 

Laurence
Balandraud
 

Sandra
Coutouly
+50€

Anonyme

+20€

Adi
Tr
+100€

mbarka
giudicelli
+50€

Anonyme

 

Anonyme

 

Vincent
SERAVALLE
+50€

Li
Lou
 

richard
lagrange
+48€

pierre
labattut
+10€

Anonyme

 

Clara
Willig
 

Jean-Marc
CROISIER
+200€

CHRISTOPHE
MONTANT
+10€

Jean-Luc
Brillet
+10€

arnaud
de corbiere
+50€

Anonyme

 

Caroline
Pastorelli
+40€

Anonyme

 

norbert
givaudan
 

Etienne
Auvray
 

eric
chevillard
+50€

Guillaume
--
+150€

Anonyme

 

Anonyme

+28€

MH
S
+40€

Gloria
Benneth
+30€

Jean Sébastien
Gail
+5€

patrick
QUESNEL
 

Anonyme

+10€

Béatrice
Burnichon
 

christian
leguet
+10€

suzanne
poncet
+35€

Anonyme

+40€

Anonyme

+19€

ELIANE
BLIN
+30€