Vous venez d'obtenir le trophée
Félicitations !
Votre Participation a bien été prise en compte
Vous recevrez bientôt un email contenant les détails. Sur votre relevé de compte bancaire, vous verrez apparaître le libellé «OnParticipe» dans le détail des opérations de paiement par carte.
Je participe
SOS: SOLIDARITY FOR LGBTQ AFGHAN REFUGEES
Paiement sécurisé

Je partage la cagnotte
sur les réseaux sociaux

Et avec mes proches

En copiant le lien de la cagnotte https://www.onparticipe.fr/c/gOfRjU0K
PE
Contacter

Créée par Patrick ELZIERE

4 635 € déjà collectés !

A propos de cette cagnotte



NOTRE MISSION :

Tout tenter pour sauver d'une mort certaine, deux jeunes afghans gay : Yanis 22 et Elyas 24 ans. Depuis le retour au pouvoir des Talibans en août 2021, ils se savent menacés. Ils ont perdu tout espoir d'avenir en Afghanistan. Plus de lien social, plus de travail pour Elyas, plus de projets professionnels et personnels, plus d'amis LGBTQ, au risque de finir dans les mains des Talibans.

Je suis l'initiateur de cette aventure humaine et en contact, avec Yanis depuis novembre, avec Elyas depuis fin janvier.

J'ai pris la décision en janvier 2023 de les sortir par des voies légales d'Afghanistan, afin de les accueillir en France comme "famille d'accueil" et surtout de les accompagner pour une bonne intégration en France, en collaboration avec des associations. (Apprentissage de notre langue et reprise des études, formation pour un métier… Leur apporter tous les atouts en mains pour devenir des adultes libres et indépendants en France.

OUI, c'est un engagement fort vis à vis d'eux, mais également pour moi-même et mon compagnon Philippe. Nous-mêmes homosexuel et en couple, c'est devenu une évidence, par empathie, par humanisme, par engagement, par affection. Pas un jour ou n'échangeons pas, pas un jour où nous apprenons à nous connaître. Une relation forte de "père" à fils se construit.

Nous ne pouvons pas ne rien faire. Nous ne pouvons pas ignorer et se dire, nous ne savions pas, ou "c'est terrible, mais quoi faire". Ce sont deux vies qui sont en jeu et nous leur tendons la main !

Nous allons tout tenter pour les sauver, vous pouvez nous y aider

Depuis le début de cet engagement en janvier, on me demande souvent : Mais pourquoi ? Je réponds : "Ouvrir une porte peut changer deux vies : la mienne, la sienne. Nous ne naissons pas engagés, nous le devenons"

Elyas 24 years old Yanis 22 years old


QUI SONT YANIS ET ELYAS ?

Yanis et Elyas sont nés après l'an 2000 et n'ont aucun souvenir du premier régime taliban ou des attentats du 11 septembre.

Ils ont vécu sous la coalition internationale et la République de Hamid Karzai. Loin d'être parfait, cela leur a permis de grandir dans un environnement ou chacun pouvait penser à un avenir, avec certaines libertés et envisager de vivre avec leurs projets en Afghanistan.

Depuis aout 2021, une nuit sans fin est tombée sur leur pays, plus rien n'est possible pour eux, et surtout ils savent qu'a court ou moyen terme, leur existence est menacée. Ce sont devenu des "morts-vivants", comme se plaisent à le dire nos deux garçons.

L'un et l'autre sont issus de milieux modestes. Ils vivent toujours chez leurs parents.

Yanis, (22 ans) a été contraint de quitter l'école à 8 ans pour travailler dans une petite manufacture de tissus dans l'ouest de l'Afghanistan. Cependant de par sa volonté et l 'accès à la connaissance et l'information via Internet, il s'est ouvert à beaucoup de sujets. Il parle et écrit anglais. Il s'intéresse au design, à la mode, et à d'autres cultures. Il est issu d'une famille nombreuse, très religieuse. Bien évidemment sa famille, ses proches, ses amis, ne sont pas au courant de son orientation sexuelle et des quelques "expériences" qu'il a pu connaitre avant 2021. Yanis ne peut même pas envisager un soutien de la part de son père ou frères, dans l'hypothèse de quitter l'Afghanistan. Suite à l'arrivée des terroristes Talibans, Yanis a fait une tentative de suicide. Il connait depuis quelques mois, la pression de leurs parts pour penser à se marier courant 2024.

Elyas, (24 ans), a eu la chance de pouvoir faire des études, même si ses parents sont des gens simples. Il a obtenu son baccalauréat en Afghanistan (administration publique et politique). Il a pu travailler avec des organisations internationales non gouvernementales (ONGI) comme Save the Children International, qui défend les droits de l'enfant à travers le monde.

Suite au départ de l'ONG, Elyas c'est retrouvé sans emploi et de nouveau à la charge de ses parents. Son parcours et du fait d'avoir travaillé pour une ONGI, n'est pas apprécié des Talibans. Son orientation sexuelle est évidemment, pour sa famille, ses proches un secret absolu. Cependant de par son parcours, il a une expérience plus grande, et à déjà eu des petits amis. Ces parents sont plus ouverts, et ne sont pas opposé à ce qu'il quitte l'Afghanistan pour envisager une vie professionnel meilleure dans un autre pays.

Comme le mentionne Elyas :

"Lorsque les talibans ont pris le pouvoir en aout 2021, nous avons tout perdu.

Travail, Liberté Facilités de vivre au quotidien et même de se nourrir. Vivre et affronter les violences physiques, émotionnelles et mentales. Fuir les persécutions... Nous sommes désespérés et n'avons aucun espoir pour notre avenir. Les femmes et les LGBTQ ne sont plus autorisés à étudier, à rendre visite à des amis ni même à avoir une vie sociale.

Nous devons survivre. Nous vivons dans la peur et la crainte d'une dénonciation."

Yanis : "Je n'abandonnerai pas mes rêves"

En savoir plus sur notre groupe - Cliquez ici

 

LE CONTEXTE :

La sécurité de la communauté LGBTQ+ en Afghanistan s'est considérablement détériorée depuis la prise de pouvoir des talibans en août 2021. Les Afghans LGBTQ+ ont enduré tant de troubles.

Au cours des deux dernières décennies, les militants LGBTQ+ ont pris d'immenses risques en faisant pression pour le progrès social en Afghanistan, bien que l'homosexualité soit considérée comme illégale, même à l'époque de la République de Hamid Karzai.

Sous les talibans, il n'y a absolument aucune tolérance pour l'existence des personnes LGBTQ+.

Le mollah Gul Rahim, le juge taliban, a juré que "les homosexuels peuvent s'attendre à être lapidés ou renversés par des murs de 10 à 15 pieds".

Les Afghans LGBTQ+ sont devenus des cibles absolues. Les talibans ont des groupes spécifiquement dédiés à cette "chasse" aux LGBTQ+. Ces jeunes hommes homosexuels vivent l’équivalent d’un confinement – l’ennui terrible de rester des journées entières sans sortir – doublé d’une peur panique : celle d’une mort certaine.

Traques, dénonciations, sévices, flagellations, viols sont de nouveau le sort pour beaucoup. Une désociabilisassions, menant à ne plus pouvoir participer à la vie sociale, par une mise à l'écart prolongée du système productif et civique, mais aussi de vivre dans la peur et la solitude, ce qui entraine une augmentation du nombre de suicide chez les jeunes LGBTQ+.

Effacer les traces et brouiller les pistes : c’est l’une des préoccupations quotidiennes des personnes LGBTQ+ en Afghanistan. D’autant plus que ceux qui dénoncent les personnes LGBTQ+ sont bien vus des talibans.

La plus grande crainte que chaque personne LGBTQ+ en Afghanistan ait en ce moment est de devenir le prochain Hamed Sabouri. Aspirant étudiant en médecine et gay, il a été arrêté à un poste de contrôle routier par des hommes armés talibans. Il a été détenu à un poste de contrôle à Kaboul en août 2022 et torturé, violé pendant trois jours avant d'être abattu. Une vidéo de son exécution a ensuite été envoyée à sa famille.

C'est dans ce contexte que Yanis et Elyas, ont besoin d'une aide immédiate
 

QUI SOMMES NOUS ?

Patrick Elzière et Philippe B., en couple depuis 24 ans. Au-delà de notre vie commune, nous avons créé ou porté divers projets professionnels.

Patrick, Bac+4, mon premier métier passion, durant plus de 12 ans : directeur de production / assistant réalisateur, puis réalisateur de films publicitaires, clips musicaux, documentaires

Janvier 2000 : Fondateur de Gayvox.fr, un portail web communautaire LGBTQ, édité par la société, Webscape SAS. Très vite un des sites leaders LGBT en termes de trafics et de notoriété en France. Gayvox c’est du web et du mobile . Le site Gayvox a été fermé en décembre 2021.

Investisseur dans MisterBnB (2014), et dans MixR (2016)

En octobre 2015 : Cofondateur de Monsieur Appert SAS avec Philippe

Depuis janvier de nombreuses "bouteilles" ont été lancées, vers des personnes de notre réseau, mais également des inconnus. Nous avons eu très vite d'excellents retour, des encouragements, mais aussi du concret, avec quelques personnes qui s'investissent et consacrent de leur temps, pour faire de ce projet, une réussite ou l'humanité et l'empathie sont les moteurs.

Nous tenons à remercier pour leur engagement, et/ou leurs contributions :

Victor Daviet , athlète Français snowboarder qui nous à aider par sa propre expérience en exfiltrant 14 jeunes athlètes (filles et garcons) d'Afghanistan en 2022 ,

Louis Meunier , Réalisateur et producteur, membre de la Royal Geographical Society. Il arpente les montagne d'Asie depuis plus de vingt ans . Il est l'auteur de plusieurs ouvrages et fils sur l'Afghanistan.

Olivier Jobard et Claire Billet , photographes réalisateurs. "Kotchok, sur la route avec les migrants" , "Coeur de pierre" sont notamment les nombreux reportages et films sur la durée, qu'ils ont réalisé. Une grande expertise de ces régions de l'Asie centrale

Jean Marc Berthon France Diplomatie. Haut fonctionnaire au ministère des Affaires étrangères depuis 1996, Jean-Marc Berthon a été nommé au poste d'ambassadeur pour les droits des personnes LGBTQ en octobre 2022. Une fonction inédite en France.

Un indispensable soutien, qui va nous aider et nous faciliter les démarches auprès des ambassades de France, qui seront concernés. Une collaboration étroite avec Urgence Homophobie. Un soutien immédiat de sa part depuis février.

Jean Luc Romero - Michel : Adjoint à la Maire de Paris en charge des droits humains, de l’intégration et de la lutte contre les discriminations. Il a de nombreuses activités, aussi bien politiques qu'associatives, qui toutes sont tournées vers une seul but : l'humain.

"URGENCE HOMOPHOBIE" :

L’association Urgence Homophobie (précédemment Urgence Tchétchénie) a été créée en avril 2017 pour réagir aux persécutions insoutenables subies par les personnes LGBTQI+ en Tchétchénie. Aujourd’hui, l’association mène une action aussi bien auprès des personnes en demande d’asile en France que pour les droits de toutes les personnes LGBTQI+.

Sa Présidente Anna Shcherbakova est un soutien sans faille depuis nos premiers contacts début février.

"NOUVEL HORIZON"

L'association Nouvel Horizon , crée en 2020 par Mandana et son époux Jean-Claude MESSAGER. La mission est d'accompagner et orienter le public migrant originaire d’Afghanistan et d’Iran dans leur intégration en France.

Trois axes :

L'enseignement du français (classes d'alphabétisation, débutants et intermédiaires)

L'accompagnement personnalisé (juridique, administratif, socio-médical)

La socialisation ( à travers un espace d'expression, une communauté d'entraide et des évènements interculturels).

Jean-Christophe Tortora est devenu entrepreneur dans les médias à l’âge de 22 ans.

Il créé en 2000 le premier pôle de presse magazine à Toulouse qu’il cède au groupe Dépêche du Midi en 2004. Il devient ensuite producteur et animateur d’émissions économiques et de débats. En décembre 2011, il reprend La Tribune et en devient Président Directeur Général en février 2012.

Mais aussi :

Ladan Milanian-Delmas (amie et d'origine Iranienne)

Antoine Monat (membre de ILGA)

Iris Strill , Fondatrice de la société engagé SILAIWALI à Dehli.

Julien Gomez (ami, prêt à devenir accueillant)

Et d'autres "maillons" qui préfèrent rester dans l'anonymat
 

LES ETAPES EN COURS ET A VENIR :

Notre stratégie s'adapte à mesure des évènements et des rencontres. Mais nous gardons notre fil d'Ariane.

Nous travaillons dans la légalité. Pas de passeurs, pas de faux papiers et surtout minimiser au maximum les risques pour nos deux garçons !

La priorité de départ était l'obtention du passeport pour Yanis. C'est en cours.

Ensuite, quitter l'Afghanistan en toute légalité via un pays de transition ou se trouve en activité une ambassade de France.

L'Iran est la première option, plus proche de l'Afghanistan, les visas pour l'Iran sont simples à obtenir. Le revers, un pays sous pression depuis septembre 2022. Téhéran est devenu difficile à vivre au quotidien. Enfin être LGBT en Iran est tout aussi risqué qu'en Afghanistan. Bien évidemment, l'orientation sexuelle de Elyas et Yanis est un secret absolu dans les diverses démarches.

L'Inde est la seconde option, à l'étude depuis que nous avons eu des contacts intéressants notamment via une chef d'entreprise française ayant créé une société engagée Silaiwali . Elle est membre de l'Organisation mondiale du commerce équitable @wfto_fairtrade et travaille en partenariat avec le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés. New Dehli est l'option que nous préférons. Le revers, les visas pour l'Inde sont un peu plus difficiles à obtenir, et les billets sont également plus couteux, que pour Téhéran.

L'Ouzbékistan, est une nouvelle piste. Le gouvernement commençant à ouvrir ses portes aux réfugiés Afghans.

Une fois dans le pays de transition, faire les démarches nécessaires auprès de l'Ambassade de France (à Téhéran ou à New Dehli), afin d'obtenir dans les meilleurs délais les Visas pour la France. Sachant que les visas du pays de transition sont de maximum 3 mois. Il est inenvisageable, de devoir faire repartir Elyas et Yanis en Afghanistan. C'est signer leurs exécutions.

Nous préparons donc en amont avec Urgence Homophobie et Monsieur l'Ambassadeur Jean Marc Berthon, les dossiers des deux garçons, afin de minimiser le délai de traitement des ambassades, qui sont très sollicitées, particulièrement à Téhéran.

 

A QUOI SERT VOS DONS ET VOTRE ARGENT :

Notre capacité à soutenir Yanis et Elyas dépend des montants que nous collectons, mais nous avons l'intention d'utiliser les fonds pour ce qui suit en priorisant les besoins les plus urgents de leur départ d'Afghanistan, via le pays de transition (Iran/Téhéran ou Inde/New Dehli)

Passeport :

Indispensable pour l'obtention des Visas pour le pays de transition et pour obtenir le Visa pour la France. (environ 200$ par passeport, somme que nous avons déjà envoyé pour Yanis , sa demande est en cours via les administrations Talibans). Elyas a lui déjà son passeport.

Les frais de Visas + Aide aux demandes de visa :

Pour l'Iran ou pour l'Inde, à définir selon la situation du moment et la stratégie liée à l'accueil et l'hébergement dans ce pays de Transition (validité maximum 3 mois)

Les Billets d'avions :

2 Allers pour Téhéran ou pour New Dehli

2 Allers pour Paris, en départ de Téhéran ou de New Dehli

Besoins pour la vie quotidienne (hébergement, nourritures, de quoi s'habiller, abonnement mobile/internet) dans le pays de transition, le temps d'obtenir le Visa pour la France.

Un mobile Android neuf pour Elyas, le sien ayant la batterie dont l'autonomie est devenue faible.

Une fois en France :

Même si nous tenons à les accompagner, il sera toujours bienvenue d'avoir des fonds d'installation, pour la vie quotidienne jusqu'à ce que leur situation se stabilise.

Accompagnement des associations pour les cours de Français, aide à la reprise d'études et apprentissage d'un métier.

Les frais administratifs
 

COMMENT AIDER :

Outre les dons, partagez ce lien, envoyez le à vos amis, votre réseau, vos proches.

Si vous êtes LGBTQ, faite passer le message au sein de la communauté est un geste simple. Encore une fois, nous ne naissons pas engagés, nous le devenons. C'est eux aujourd'hui, cela peut-être nous demain.

Vous pouvez également vous impliquer dans des actions locales ou via des associations comme Urgence Homophobie, Nouvel Horizon, Ardhis, ILGA et tant d'autres.

Vous êtes un média, une entreprise et vous souhaitez nous aider dans une implication plus grande Contactez nous !

Avec l'arrivée au pouvoir des talibans, des milliers de lgbt sont en danger de mort en Afghanistan. Commençons, s'il vous plaît aidez et sauvez ces deux jeunes hommes du danger de mort. Pour reprendre cette maxime : Les petits ruisseaux font les grandes rivières ! Il n'y a pas de petites contributions.

10, 20, 50, 100 euros ou plus, plus vite nous récoltons des montants plus vite nous pourrons les faire partir.

L'argent est versé sur un compte personnel et prévu pour cette collecte au Crédit Mutuel.

MERCI

------------

OUR MISSION :

Try everything to save two young gay Afghans from certain death: Yanis 22 and Elyas 24 years old.

Since the Taliban returned to power in August 2021, they know they are under threat. They have lost all hope for a future in Afghanistan.

More social ties, more work for Elyas, more professional and personal projects, more LGBTQ friends, at the risk of ending up in the hands of the Taliban.

I am the initiator of this human adventure and in contact, with Yanis since November, with Elyas since the end of January.

I made the decision in January 2023 to take them out of Afghanistan by legal means, in order to welcome them to France as a "host family" and above all to support them for a good integration in France, in collaboration with associations. . (Learning our language and resuming studies, training for a profession… Bringing them all the assets in hand to become free and independent adults in France.

YES, it's a strong commitment to them, but also for myself and my companion Philippe. Ourselves homosexual and in couple, it became obvious, by empathy, by humanism, by commitment, by affection. Not a day when we don't talk, not a day when we get to know each other. A strong relationship of "father" to son is built.

We cannot do nothing. We can't ignore and say to ourselves, we didn't know, or "it's terrible, but what to do".

Two lives are at stake and we are reaching out to them! We will try everything to save them, you can help us

Since the beginning of this commitment in January, I have often been asked: But why?

I answer: "Opening a door can change two lives: mine, his. We are not born engaged, we become it"

Elyas 24 years old Yanis 22 years old

WHO ARE YANIS AND ELYAS?

Yanis and Elyas were born after the year 2000 and have no memory of the first Taliban regime or the September 11 attacks.

They lived under the international coalition and the Republic of Hamid Karzai. Far from being perfect, it allowed them to grow up in an environment where everyone could think of a future, with certain freedoms and consider living with their projects in Afghanistan.

Since August 2021, an endless night has fallen on their country, nothing is possible for them, and above all they know that in the short or medium term, their existence is threatened. They have become "living dead", as our two boys like to say.

Both come from modest backgrounds. They still live with their parents.

Yanis, (22) was forced to leave school at age 8 to work in a small fabric factory in western Afghanistan. However, by his will and his access to knowledge and information via the Internet, he opened up to many subjects. He speaks and writes English. He is interested in design, fashion, and other cultures. He comes from a large, very religious family. Obviously his family, his relatives, his friends, are not aware of his sexual orientation and the few "experiences" he may have known before 2021. Yanis cannot even consider support from his father or brothers, on the assumption of leaving Afghanistan. Following the arrival of Taliban terrorists, Yanis attempted suicide. He has known for a few months the pressure from them to think about getting married in 2024.

Elyas, (24), was lucky enough to be able to study, even though his parents are simple people. He obtained his bachelor's degree in Afghanistan (public administration and politics). He was able to work with international non-governmental organizations (INGOs) such as Save the Children International, which defends children's rights around the world.

Following the departure of the NGO, Elyas found himself unemployed and once again dependent on his parents. His background and the fact of having worked for an INGO, is not appreciated by the Taliban. His sexual orientation is obviously, for his family, his relatives an absolute secret. However, through his career, he has more experience, and has already had boyfriends. These parents are more open, and are not opposed to him leaving Afghanistan to consider a better professional life in another country.

As Elyas mentions:

"When the Taliban took over in August 2021, we lost everything.

Work, Freedom Ease of daily living and even food. Experiencing and dealing with physical, emotional and mental violence. Fleeing Persecution... We are desperate and have no hope for our future. Women and LGBTQ people are no longer allowed to study, visit friends, or even socialize.

We must survive. We live in fear and dread of exposure."

Yanis: "I won't give up on my dreams"

THE CONTEXT :

The security of the LGBTQ+ community in Afghanistan has deteriorated significantly since the Taliban took power in August 2021. LGBTQ+ Afghans have endured so much unrest.

Over the past two decades, LGBTQ+ activists have taken immense risks pushing for social progress in Afghanistan, despite homosexuality being considered illegal even under Hamid Karzai's Republic.

Under the Taliban, there is absolutely zero tolerance for the existence of LGBTQ+ people.

Mullah Gul Rahim, the Taliban judge, has sworn that "gay people can expect to be stoned or knocked down by 10-15 foot walls".

LGBTQ+ Afghans have become absolute targets. The Taliban have groups specifically dedicated to this "hunting" of LGBTQ+. These young homosexual men experience the equivalent of confinement – the terrible boredom of staying whole days without going out – coupled with a panic fear: that of certain death.

Hunts, denunciations, abuse, floggings, rapes are again the fate for many. A dissociabilisation, leading to no longer being able to participate in social life, by a prolonged exclusion from the productive and civic system, but also to live in fear and loneliness, which leads to an increase in the number of suicides among LGBTQ+ youth.

Erasing traces and covering tracks: this is one of the daily concerns of LGBTQ+ people in Afghanistan. Especially since those who denounce LGBTQ+ people are well regarded by the Taliban.

The biggest fear every LGBTQ+ person in Afghanistan has right now is becoming the next Hamed Sabouri. An aspiring medical student and gay, he was stopped at a road checkpoint by Taliban gunmen. He was detained at a checkpoint in Kabul in August 2022 and tortured, raped for three days before being shot. A video of his execution was later sent to his family.

It is in this context that Yanis and Elyas need immediate help

WHO ARE WE ?

Patrick Elzière and Philippe B., in a relationship for 24 years. Beyond our life together, we have created or carried out various professional projects.

Patrick, Bac+4, my first passion job, for more than 12 years: production manager / assistant director, then director of commercials, music videos, documentaries

January 2000: Founder of Gayvox.fr, an LGBTQ community web portal, published by the company, Webscape SAS. Very quickly one of the leading LGBT sites in terms of traffic and notoriety in France. Gayvox is web and mobile. The Gayvox site was closed in December 2021.

Investor in MisterBnB (2014), and in MixR (2016)

In October 2015: Co-founder of Monsieur Appert SAS with Philippe

Since January many "bottles" have been launched, to people in our network, but also to strangers. We very quickly had excellent feedback, encouragement, but also concrete, with a few people who invest and devote their time, to make this project a success where humanity and empathy are the driving forces. .

We would like to thank for their commitment, and/or their contributions:

Victor Daviet, French athlete snowboarder who helped us with his own experience by exfiltrating 14 young athletes (girls and boys) from Afghanistan in 2022,

Louis Meunier, Director and producer, Fellow of the Royal Geographical Society. He has been surveying the mountains of Asia for more than twenty years. He is the author of several books and threads on Afghanistan.

Olivier Jobard and Claire Billet, photographer directors. "Kotchok, on the road with migrants" and "Coeur de pierre" are among the many long-term reports and films they have produced. A great expertise of these regions of Central Asia

Jean Marc Berthon France Diplomacy. A senior official at the Ministry of Foreign Affairs since 1996, Jean-Marc Berthon was appointed ambassador for the rights of LGBTQ people in October 2022. An unprecedented function in France.

An essential support, which will help us and facilitate the procedures with the French embassies, which will be concerned. A close collaboration with Urgence Homophobia. Immediate support from him since February.

Jean Luc Romero - Michel: Deputy Mayor of Paris in charge of human rights, integration and the fight against discrimination. It has many activities, both political and associative, which are all geared towards a single goal: people.

HOMOPHOBIC EMERGENCY”:

The association Urgence Homophobia (previously Urgence Tchétchénie) was created in April 2017 to react to the unbearable persecutions suffered by LGBTQI+ people in Chechnya. Today, the association takes action both with people seeking asylum in France and for the rights of all LGBTQI+ people.

Its President Anna Shcherbakova has been an unfailing support since our first contacts at the beginning of February.

"NOUVEL HORIZON"

The Nouvel Horizon association, created in 2020 by Mandana and her husband Jean-Claude MESSAGER. The mission is to support and guide the migrant public from Afghanistan and Iran in their integration in France.

Three axes:

French teaching (literacy classes, beginners and intermediate)

Personalized support (legal, administrative, socio-medical)

Socialization (through a space for expression, a mutual aid community and intercultural events).

Jean-Christophe Tortora became a media entrepreneur at the age of 22.

In 2000, he created the first magazine press center in Toulouse, which he sold to the Dépêche du Midi group in 2004. He then became a producer and host of economic and debate programs. In December 2011, he took over La Tribune and became Chairman and CEO in February 2012.

But also :

Ladan Milanian-Delmas (friend and of Iranian origin)

Antoine Monat (member of ILGA)

Iris Strill, Founder of the committed company SILAIWALI in Delhi.

Julien Gomez (friend, ready to become welcoming)

And other "links" who prefer to remain anonymous

CURRENT AND FUTURE STEPS:

Our strategy adapts to events and meetings. But we keep our breadcrumb trail.

We work legally. No smugglers, no false papers and above all minimizing the risks for our two boys!

The initial priority was to obtain the passport for Yanis. It's in progress.

Then, leave Afghanistan legally via a transition country where there is an active French embassy.

Iran is the first option, closer to Afghanistan, visas for Iran are easy to obtain. The reverse, a country under pressure since September 2022. Tehran has become difficult to live with on a daily basis. Finally, being LGBT in Iran is just as risky as in Afghanistan. Obviously, the sexual orientation of Elyas and Yanis is an absolute secret in the various steps.

India is the second option, under study since we had interesting contacts, in particular via a French entrepreneur who created a committed company Silaiwali. She is a member of the World Fair Trade Organization @wfto_fairtrade and works in partnership with UNHCR, the UN Refugee Agency. New Delhi is our preferred option. On the downside, visas for India are a little more difficult to obtain, and tickets are also more expensive, than for Tehran.

Uzbekistan, is a new track. The government begins to open its doors to Afghan refugees.

Once in the country of transition, take the necessary steps with the French Embassy (in Tehran or New Delhi), in order to obtain Visas for France as soon as possible. Knowing that the visas of the transition country are for a maximum of 3 months. It is unthinkable to have to send Elyas and Yanis back to Afghanistan. It is to sign their executions.

We therefore prepare upstream with Urgence Homophobia and Ambassador Jean Marc Berthon, the files of the two boys, in order to minimize the processing time of the embassies, which are very busy, particularly in Tehran.

WHAT YOUR DONATIONS AND MONEY ARE USED FOR:

Our ability to support Yanis and Elyas depends on the amounts we raise, but we intend to use the funds for the following prioritizing the most urgent needs of their departure from Afghanistan, via the transition country (Iran /Tehran or India/New Dehli)

Passport :

Essential for obtaining Visas for the country of transition and for obtaining the Visa for France. (about $200 per passport, sum we have already sent for Yanis, his request is in progress via the Taliban administrations). Elyas already has his passport.

Visa fees + Assistance with visa applications:

For Iran or India, to be defined according to the current situation and the strategy related to reception and accommodation in this country of Transition (maximum validity 3 months)

Plane tickets:

2 trips to Tehran or New Dehli

2 one-way trips to Paris, departing from Tehran or New Delhi

Needs for daily life (accommodation, food, what to wear, mobile/internet subscription) in the country of transition, the time to obtain the Visa for France.

A new Android mobile for Elyas, his having the battery whose autonomy has become low.

Once in France:

Even if we want to support them, it will always be welcome to have funds for daily living until their situation stabilizes.

Support for associations for French lessons, help with resuming studies and learning a trade.

Administrative costs

HOW TO HELP:

In addition to donations, share this link, send it to your friends, your network, your loved ones.

If you are LGBTQ, spreading the word in the community is a simple gesture. Again, we are not born engaged, we become engaged. It's them today, maybe it's us tomorrow.

You can also get involved in local actions or through associations such as Urgence Homophobia, Nouvel Horizon, Ardhis, ILGA and many others.

You are a media, a company and you want to help us in a greater involvement Contact us!

With the rise to power of the Taliban, thousands of lgbts are in mortal danger in Afghanistan. Let's get started, please help and save these two young men from mortal danger. To use this maxim: Small streams make big rivers! There are no small contributions.

10, 20, 50, 100 euros or more, the faster we collect amounts the faster we can make them go.

The money is paid into a personal account and provided for this collection at Crédit Mutuel.

THANK YOU


Ici, vous pouvez apporter votre contribution à la cagnotte en cliquant sur "Je Participe" :
• Les participations sont libres
• Le site est entièrement sécurisé.

Merci à tous.



NOTRE MISSION :

Tout tenter pour sauver d'une mort certaine, deux jeunes afghans gay : Yanis 22 et Elyas 24 ans. Depuis le retour au pouvoir des Talibans en août 2021, ils se savent menacés. Ils ont perdu tout espoir d'avenir en Afghanistan. Plus de lien social, plus de travail pour Elyas, plus de projets professionnels et personnels, plus d'amis LGBTQ, au risque de finir dans les mains des Talibans.

Je suis l'initiateur de cette aventure humaine et en contact, avec Yanis depuis novembre, avec Elyas depuis fin janvier.

J'ai pris la décision en janvier 2023 de les sortir par des voies légales d'Afghanistan, afin de les accueillir en France comme "famille d'accueil" et surtout de les accompagner pour une bonne intégration en France, en collaboration avec des associations. (Apprentissage de notre langue et reprise des études, formation pour un métier… Leur apporter tous les atouts en mains pour devenir des adultes libres et indépendants en France.

OUI, c'est un engagement fort vis à vis d'eux, mais également pour moi-même et mon compagnon Philippe. Nous-mêmes homosexuel et en couple, c'est devenu une évidence, par empathie, par humanisme, par engagement, par affection. Pas un jour ou n'échangeons pas, pas un jour où nous apprenons à nous connaître. Une relation forte de "père" à fils se construit.

Nous ne pouvons pas ne rien faire. Nous ne pouvons pas ignorer et se dire, nous ne savions pas, ou "c'est terrible, mais quoi faire". Ce sont deux vies qui sont en jeu et nous leur tendons la main !

Nous allons tout tenter pour les sauver, vous pouvez nous y aider

Depuis le début de cet engagement en janvier, on me demande souvent : Mais pourquoi ? Je réponds : "Ouvrir une porte peut changer deux vies : la mienne, la sienne. Nous ne naissons pas engagés, nous le devenons"

Elyas 24 years old Yanis 22 years old


QUI SONT YANIS ET ELYAS ?

Yanis et Elyas sont nés après l'an 2000 et n'ont aucun souvenir du premier régime taliban ou des attentats du 11 septembre.

Ils ont vécu sous la coalition internationale et la République de Hamid Karzai. Loin d'être parfait, cela leur a permis de grandir dans un environnement ou chacun pouvait penser à un avenir, avec certaines libertés et envisager de vivre avec leurs projets en Afghanistan.

Depuis aout 2021, une nuit sans fin est tombée sur leur pays, plus rien n'est possible pour eux, et surtout ils savent qu'a court ou moyen terme, leur existence est menacée. Ce sont devenu des "morts-vivants", comme se plaisent à le dire nos deux garçons.

L'un et l'autre sont issus de milieux modestes. Ils vivent toujours chez leurs parents.

Yanis, (22 ans) a été contraint de quitter l'école à 8 ans pour travailler dans une petite manufacture de tissus dans l'ouest de l'Afghanistan. Cependant de par sa volonté et l 'accès à la connaissance et l'information via Internet, il s'est ouvert à beaucoup de sujets. Il parle et écrit anglais. Il s'intéresse au design, à la mode, et à d'autres cultures. Il est issu d'une famille nombreuse, très religieuse. Bien évidemment sa famille, ses proches, ses amis, ne sont pas au courant de son orientation sexuelle et des quelques "expériences" qu'il a pu connaitre avant 2021. Yanis ne peut même pas envisager un soutien de la part de son père ou frères, dans l'hypothèse de quitter l'Afghanistan. Suite à l'arrivée des terroristes Talibans, Yanis a fait une tentative de suicide. Il connait depuis quelques mois, la pression de leurs parts pour penser à se marier courant 2024.

Elyas, (24 ans), a eu la chance de pouvoir faire des études, même si ses parents sont des gens simples. Il a obtenu son baccalauréat en Afghanistan (administration publique et politique). Il a pu travailler avec des organisations internationales non gouvernementales (ONGI) comme Save the Children International, qui défend les droits de l'enfant à travers le monde.

Suite au départ de l'ONG, Elyas c'est retrouvé sans emploi et de nouveau à la charge de ses parents. Son parcours et du fait d'avoir travaillé pour une ONGI, n'est pas apprécié des Talibans. Son orientation sexuelle est évidemment, pour sa famille, ses proches un secret absolu. Cependant de par son parcours, il a une expérience plus grande, et à déjà eu des petits amis. Ces parents sont plus ouverts, et ne sont pas opposé à ce qu'il quitte l'Afghanistan pour envisager une vie professionnel meilleure dans un autre pays.

Comme le mentionne Elyas :

"Lorsque les talibans ont pris le pouvoir en aout 2021, nous avons tout perdu.

Travail, Liberté Facilités de vivre au quotidien et même de se nourrir. Vivre et affronter les violences physiques, émotionnelles et mentales. Fuir les persécutions... Nous sommes désespérés et n'avons aucun espoir pour notre avenir. Les femmes et les LGBTQ ne sont plus autorisés à étudier, à rendre visite à des amis ni même à avoir une vie sociale.

Nous devons survivre. Nous vivons dans la peur et la crainte d'une dénonciation."

Yanis : "Je n'abandonnerai pas mes rêves"

En savoir plus sur notre groupe - Cliquez ici

 

LE CONTEXTE :

La sécurité de la communauté LGBTQ+ en Afghanistan s'est considérablement détériorée depuis la prise de pouvoir des talibans en août 2021. Les Afghans LGBTQ+ ont enduré tant de troubles.

Au cours des deux dernières décennies, les militants LGBTQ+ ont pris d'immenses risques en faisant pression pour le progrès social en Afghanistan, bien que l'homosexualité soit considérée comme illégale, même à l'époque de la République de Hamid Karzai.

Sous les talibans, il n'y a absolument aucune tolérance pour l'existence des personnes LGBTQ+.

Le mollah Gul Rahim, le juge taliban, a juré que "les homosexuels peuvent s'attendre à être lapidés ou renversés par des murs de 10 à 15 pieds".

Les Afghans LGBTQ+ sont devenus des cibles absolues. Les talibans ont des groupes spécifiquement dédiés à cette "chasse" aux LGBTQ+. Ces jeunes hommes homosexuels vivent l’équivalent d’un confinement – l’ennui terrible de rester des journées entières sans sortir – doublé d’une peur panique : celle d’une mort certaine.

Traques, dénonciations, sévices, flagellations, viols sont de nouveau le sort pour beaucoup. Une désociabilisassions, menant à ne plus pouvoir participer à la vie sociale, par une mise à l'écart prolongée du système productif et civique, mais aussi de vivre dans la peur et la solitude, ce qui entraine une augmentation du nombre de suicide chez les jeunes LGBTQ+.

Effacer les traces et brouiller les pistes : c’est l’une des préoccupations quotidiennes des personnes LGBTQ+ en Afghanistan. D’autant plus que ceux qui dénoncent les personnes LGBTQ+ sont bien vus des talibans.

La plus grande crainte que chaque personne LGBTQ+ en Afghanistan ait en ce moment est de devenir le prochain Hamed Sabouri. Aspirant étudiant en médecine et gay, il a été arrêté à un poste de contrôle routier par des hommes armés talibans. Il a été détenu à un poste de contrôle à Kaboul en août 2022 et torturé, violé pendant trois jours avant d'être abattu. Une vidéo de son exécution a ensuite été envoyée à sa famille.

C'est dans ce contexte que Yanis et Elyas, ont besoin d'une aide immédiate
 

QUI SOMMES NOUS ?

Patrick Elzière et Philippe B., en couple depuis 24 ans. Au-delà de notre vie commune, nous avons créé ou porté divers projets professionnels.

Patrick, Bac+4, mon premier métier passion, durant plus de 12 ans : directeur de production / assistant réalisateur, puis réalisateur de films publicitaires, clips musicaux, documentaires

Janvier 2000 : Fondateur de Gayvox.fr, un portail web communautaire LGBTQ, édité par la société, Webscape SAS. Très vite un des sites leaders LGBT en termes de trafics et de notoriété en France. Gayvox c’est du web et du mobile . Le site Gayvox a été fermé en décembre 2021.

Investisseur dans MisterBnB (2014), et dans MixR (2016)

En octobre 2015 : Cofondateur de Monsieur Appert SAS avec Philippe

Depuis janvier de nombreuses "bouteilles" ont été lancées, vers des personnes de notre réseau, mais également des inconnus. Nous avons eu très vite d'excellents retour, des encouragements, mais aussi du concret, avec quelques personnes qui s'investissent et consacrent de leur temps, pour faire de ce projet, une réussite ou l'humanité et l'empathie sont les moteurs.

Nous tenons à remercier pour leur engagement, et/ou leurs contributions :

Victor Daviet , athlète Français snowboarder qui nous à aider par sa propre expérience en exfiltrant 14 jeunes athlètes (filles et garcons) d'Afghanistan en 2022 ,

Louis Meunier , Réalisateur et producteur, membre de la Royal Geographical Society. Il arpente les montagne d'Asie depuis plus de vingt ans . Il est l'auteur de plusieurs ouvrages et fils sur l'Afghanistan.

Olivier Jobard et Claire Billet , photographes réalisateurs. "Kotchok, sur la route avec les migrants" , "Coeur de pierre" sont notamment les nombreux reportages et films sur la durée, qu'ils ont réalisé. Une grande expertise de ces régions de l'Asie centrale

Jean Marc Berthon France Diplomatie. Haut fonctionnaire au ministère des Affaires étrangères depuis 1996, Jean-Marc Berthon a été nommé au poste d'ambassadeur pour les droits des personnes LGBTQ en octobre 2022. Une fonction inédite en France.

Un indispensable soutien, qui va nous aider et nous faciliter les démarches auprès des ambassades de France, qui seront concernés. Une collaboration étroite avec Urgence Homophobie. Un soutien immédiat de sa part depuis février.

Jean Luc Romero - Michel : Adjoint à la Maire de Paris en charge des droits humains, de l’intégration et de la lutte contre les discriminations. Il a de nombreuses activités, aussi bien politiques qu'associatives, qui toutes sont tournées vers une seul but : l'humain.

"URGENCE HOMOPHOBIE" :

L’association Urgence Homophobie (précédemment Urgence Tchétchénie) a été créée en avril 2017 pour réagir aux persécutions insoutenables subies par les personnes LGBTQI+ en Tchétchénie. Aujourd’hui, l’association mène une action aussi bien auprès des personnes en demande d’asile en France que pour les droits de toutes les personnes LGBTQI+.

Sa Présidente Anna Shcherbakova est un soutien sans faille depuis nos premiers contacts début février.

"NOUVEL HORIZON"

L'association Nouvel Horizon , crée en 2020 par Mandana et son époux Jean-Claude MESSAGER. La mission est d'accompagner et orienter le public migrant originaire d’Afghanistan et d’Iran dans leur intégration en France.

Trois axes :

L'enseignement du français (classes d'alphabétisation, débutants et intermédiaires)

L'accompagnement personnalisé (juridique, administratif, socio-médical)

La socialisation ( à travers un espace d'expression, une communauté d'entraide et des évènements interculturels).

Jean-Christophe Tortora est devenu entrepreneur dans les médias à l’âge de 22 ans.

Il créé en 2000 le premier pôle de presse magazine à Toulouse qu’il cède au groupe Dépêche du Midi en 2004. Il devient ensuite producteur et animateur d’émissions économiques et de débats. En décembre 2011, il reprend La Tribune et en devient Président Directeur Général en février 2012.

Mais aussi :

Ladan Milanian-Delmas (amie et d'origine Iranienne)

Antoine Monat (membre de ILGA)

Iris Strill , Fondatrice de la société engagé SILAIWALI à Dehli.

Julien Gomez (ami, prêt à devenir accueillant)

Et d'autres "maillons" qui préfèrent rester dans l'anonymat
 

LES ETAPES EN COURS ET A VENIR :

Notre stratégie s'adapte à mesure des évènements et des rencontres. Mais nous gardons notre fil d'Ariane.

Nous travaillons dans la légalité. Pas de passeurs, pas de faux papiers et surtout minimiser au maximum les risques pour nos deux garçons !

La priorité de départ était l'obtention du passeport pour Yanis. C'est en cours.

Ensuite, quitter l'Afghanistan en toute légalité via un pays de transition ou se trouve en activité une ambassade de France.

L'Iran est la première option, plus proche de l'Afghanistan, les visas pour l'Iran sont simples à obtenir. Le revers, un pays sous pression depuis septembre 2022. Téhéran est devenu difficile à vivre au quotidien. Enfin être LGBT en Iran est tout aussi risqué qu'en Afghanistan. Bien évidemment, l'orientation sexuelle de Elyas et Yanis est un secret absolu dans les diverses démarches.

L'Inde est la seconde option, à l'étude depuis que nous avons eu des contacts intéressants notamment via une chef d'entreprise française ayant créé une société engagée Silaiwali . Elle est membre de l'Organisation mondiale du commerce équitable @wfto_fairtrade et travaille en partenariat avec le HCR, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés. New Dehli est l'option que nous préférons. Le revers, les visas pour l'Inde sont un peu plus difficiles à obtenir, et les billets sont également plus couteux, que pour Téhéran.

L'Ouzbékistan, est une nouvelle piste. Le gouvernement commençant à ouvrir ses portes aux réfugiés Afghans.

Une fois dans le pays de transition, faire les démarches nécessaires auprès de l'Ambassade de France (à Téhéran ou à New Dehli), afin d'obtenir dans les meilleurs délais les Visas pour la France. Sachant que les visas du pays de transition sont de maximum 3 mois. Il est inenvisageable, de devoir faire repartir Elyas et Yanis en Afghanistan. C'est signer leurs exécutions.

Nous préparons donc en amont avec Urgence Homophobie et Monsieur l'Ambassadeur Jean Marc Berthon, les dossiers des deux garçons, afin de minimiser le délai de traitement des ambassades, qui sont très sollicitées, particulièrement à Téhéran.

 

A QUOI SERT VOS DONS ET VOTRE ARGENT :

Notre capacité à soutenir Yanis et Elyas dépend des montants que nous collectons, mais nous avons l'intention d'utiliser les fonds pour ce qui suit en priorisant les besoins les plus urgents de leur départ d'Afghanistan, via le pays de transition (Iran/Téhéran ou Inde/New Dehli)

Passeport :

Indispensable pour l'obtention des Visas pour le pays de transition et pour obtenir le Visa pour la France. (environ 200$ par passeport, somme que nous avons déjà envoyé pour Yanis , sa demande est en cours via les administrations Talibans). Elyas a lui déjà son passeport.

Les frais de Visas + Aide aux demandes de visa :

Pour l'Iran ou pour l'Inde, à définir selon la situation du moment et la stratégie liée à l'accueil et l'hébergement dans ce pays de Transition (validité maximum 3 mois)

Les Billets d'avions :

2 Allers pour Téhéran ou pour New Dehli

2 Allers pour Paris, en départ de Téhéran ou de New Dehli

Besoins pour la vie quotidienne (hébergement, nourritures, de quoi s'habiller, abonnement mobile/internet) dans le pays de transition, le temps d'obtenir le Visa pour la France.

Un mobile Android neuf pour Elyas, le sien ayant la batterie dont l'autonomie est devenue faible.

Une fois en France :

Même si nous tenons à les accompagner, il sera toujours bienvenue d'avoir des fonds d'installation, pour la vie quotidienne jusqu'à ce que leur situation se stabilise.

Accompagnement des associations pour les cours de Français, aide à la reprise d'études et apprentissage d'un métier.

Les frais administratifs
 

COMMENT AIDER :

Outre les dons, partagez ce lien, envoyez le à vos amis, votre réseau, vos proches.

Si vous êtes LGBTQ, faite passer le message au sein de la communauté est un geste simple. Encore une fois, nous ne naissons pas engagés, nous le devenons. C'est eux aujourd'hui, cela peut-être nous demain.

Vous pouvez également vous impliquer dans des actions locales ou via des associations comme Urgence Homophobie, Nouvel Horizon, Ardhis, ILGA et tant d'autres.

Vous êtes un média, une entreprise et vous souhaitez nous aider dans une implication plus grande Contactez nous !

Avec l'arrivée au pouvoir des talibans, des milliers de lgbt sont en danger de mort en Afghanistan. Commençons, s'il vous plaît aidez et sauvez ces deux jeunes hommes du danger de mort. Pour reprendre cette maxime : Les petits ruisseaux font les grandes rivières ! Il n'y a pas de petites contributions.

10, 20, 50, 100 euros ou plus, plus vite nous récoltons des montants plus vite nous pourrons les faire partir.

L'argent est versé sur un compte personnel et prévu pour cette collecte au Crédit Mutuel.

MERCI

------------

OUR MISSION :

Try everything to save two young gay Afghans from certain death: Yanis 22 and Elyas 24 years old.

Since the Taliban returned to power in August 2021, they know they are under threat. They have lost all hope for a future in Afghanistan.

More social ties, more work for Elyas, more professional and personal projects, more LGBTQ friends, at the risk of ending up in the hands of the Taliban.

I am the initiator of this human adventure and in contact, with Yanis since November, with Elyas since the end of January.

I made the decision in January 2023 to take them out of Afghanistan by legal means, in order to welcome them to France as a "host family" and above all to support them for a good integration in France, in collaboration with associations. . (Learning our language and resuming studies, training for a profession… Bringing them all the assets in hand to become free and independent adults in France.

YES, it's a strong commitment to them, but also for myself and my companion Philippe. Ourselves homosexual and in couple, it became obvious, by empathy, by humanism, by commitment, by affection. Not a day when we don't talk, not a day when we get to know each other. A strong relationship of "father" to son is built.

We cannot do nothing. We can't ignore and say to ourselves, we didn't know, or "it's terrible, but what to do".

Two lives are at stake and we are reaching out to them! We will try everything to save them, you can help us

Since the beginning of this commitment in January, I have often been asked: But why?

I answer: "Opening a door can change two lives: mine, his. We are not born engaged, we become it"

Elyas 24 years old Yanis 22 years old

WHO ARE YANIS AND ELYAS?

Yanis and Elyas were born after the year 2000 and have no memory of the first Taliban regime or the September 11 attacks.

They lived under the international coalition and the Republic of Hamid Karzai. Far from being perfect, it allowed them to grow up in an environment where everyone could think of a future, with certain freedoms and consider living with their projects in Afghanistan.

Since August 2021, an endless night has fallen on their country, nothing is possible for them, and above all they know that in the short or medium term, their existence is threatened. They have become "living dead", as our two boys like to say.

Both come from modest backgrounds. They still live with their parents.

Yanis, (22) was forced to leave school at age 8 to work in a small fabric factory in western Afghanistan. However, by his will and his access to knowledge and information via the Internet, he opened up to many subjects. He speaks and writes English. He is interested in design, fashion, and other cultures. He comes from a large, very religious family. Obviously his family, his relatives, his friends, are not aware of his sexual orientation and the few "experiences" he may have known before 2021. Yanis cannot even consider support from his father or brothers, on the assumption of leaving Afghanistan. Following the arrival of Taliban terrorists, Yanis attempted suicide. He has known for a few months the pressure from them to think about getting married in 2024.

Elyas, (24), was lucky enough to be able to study, even though his parents are simple people. He obtained his bachelor's degree in Afghanistan (public administration and politics). He was able to work with international non-governmental organizations (INGOs) such as Save the Children International, which defends children's rights around the world.

Following the departure of the NGO, Elyas found himself unemployed and once again dependent on his parents. His background and the fact of having worked for an INGO, is not appreciated by the Taliban. His sexual orientation is obviously, for his family, his relatives an absolute secret. However, through his career, he has more experience, and has already had boyfriends. These parents are more open, and are not opposed to him leaving Afghanistan to consider a better professional life in another country.

As Elyas mentions:

"When the Taliban took over in August 2021, we lost everything.

Work, Freedom Ease of daily living and even food. Experiencing and dealing with physical, emotional and mental violence. Fleeing Persecution... We are desperate and have no hope for our future. Women and LGBTQ people are no longer allowed to study, visit friends, or even socialize.

We must survive. We live in fear and dread of exposure."

Yanis: "I won't give up on my dreams"

THE CONTEXT :

The security of the LGBTQ+ community in Afghanistan has deteriorated significantly since the Taliban took power in August 2021. LGBTQ+ Afghans have endured so much unrest.

Over the past two decades, LGBTQ+ activists have taken immense risks pushing for social progress in Afghanistan, despite homosexuality being considered illegal even under Hamid Karzai's Republic.

Under the Taliban, there is absolutely zero tolerance for the existence of LGBTQ+ people.

Mullah Gul Rahim, the Taliban judge, has sworn that "gay people can expect to be stoned or knocked down by 10-15 foot walls".

LGBTQ+ Afghans have become absolute targets. The Taliban have groups specifically dedicated to this "hunting" of LGBTQ+. These young homosexual men experience the equivalent of confinement – the terrible boredom of staying whole days without going out – coupled with a panic fear: that of certain death.

Hunts, denunciations, abuse, floggings, rapes are again the fate for many. A dissociabilisation, leading to no longer being able to participate in social life, by a prolonged exclusion from the productive and civic system, but also to live in fear and loneliness, which leads to an increase in the number of suicides among LGBTQ+ youth.

Erasing traces and covering tracks: this is one of the daily concerns of LGBTQ+ people in Afghanistan. Especially since those who denounce LGBTQ+ people are well regarded by the Taliban.

The biggest fear every LGBTQ+ person in Afghanistan has right now is becoming the next Hamed Sabouri. An aspiring medical student and gay, he was stopped at a road checkpoint by Taliban gunmen. He was detained at a checkpoint in Kabul in August 2022 and tortured, raped for three days before being shot. A video of his execution was later sent to his family.

It is in this context that Yanis and Elyas need immediate help

WHO ARE WE ?

Patrick Elzière and Philippe B., in a relationship for 24 years. Beyond our life together, we have created or carried out various professional projects.

Patrick, Bac+4, my first passion job, for more than 12 years: production manager / assistant director, then director of commercials, music videos, documentaries

January 2000: Founder of Gayvox.fr, an LGBTQ community web portal, published by the company, Webscape SAS. Very quickly one of the leading LGBT sites in terms of traffic and notoriety in France. Gayvox is web and mobile. The Gayvox site was closed in December 2021.

Investor in MisterBnB (2014), and in MixR (2016)

In October 2015: Co-founder of Monsieur Appert SAS with Philippe

Since January many "bottles" have been launched, to people in our network, but also to strangers. We very quickly had excellent feedback, encouragement, but also concrete, with a few people who invest and devote their time, to make this project a success where humanity and empathy are the driving forces. .

We would like to thank for their commitment, and/or their contributions:

Victor Daviet, French athlete snowboarder who helped us with his own experience by exfiltrating 14 young athletes (girls and boys) from Afghanistan in 2022,

Louis Meunier, Director and producer, Fellow of the Royal Geographical Society. He has been surveying the mountains of Asia for more than twenty years. He is the author of several books and threads on Afghanistan.

Olivier Jobard and Claire Billet, photographer directors. "Kotchok, on the road with migrants" and "Coeur de pierre" are among the many long-term reports and films they have produced. A great expertise of these regions of Central Asia

Jean Marc Berthon France Diplomacy. A senior official at the Ministry of Foreign Affairs since 1996, Jean-Marc Berthon was appointed ambassador for the rights of LGBTQ people in October 2022. An unprecedented function in France.

An essential support, which will help us and facilitate the procedures with the French embassies, which will be concerned. A close collaboration with Urgence Homophobia. Immediate support from him since February.

Jean Luc Romero - Michel: Deputy Mayor of Paris in charge of human rights, integration and the fight against discrimination. It has many activities, both political and associative, which are all geared towards a single goal: people.

HOMOPHOBIC EMERGENCY”:

The association Urgence Homophobia (previously Urgence Tchétchénie) was created in April 2017 to react to the unbearable persecutions suffered by LGBTQI+ people in Chechnya. Today, the association takes action both with people seeking asylum in France and for the rights of all LGBTQI+ people.

Its President Anna Shcherbakova has been an unfailing support since our first contacts at the beginning of February.

"NOUVEL HORIZON"

The Nouvel Horizon association, created in 2020 by Mandana and her husband Jean-Claude MESSAGER. The mission is to support and guide the migrant public from Afghanistan and Iran in their integration in France.

Three axes:

French teaching (literacy classes, beginners and intermediate)

Personalized support (legal, administrative, socio-medical)

Socialization (through a space for expression, a mutual aid community and intercultural events).

Jean-Christophe Tortora became a media entrepreneur at the age of 22.

In 2000, he created the first magazine press center in Toulouse, which he sold to the Dépêche du Midi group in 2004. He then became a producer and host of economic and debate programs. In December 2011, he took over La Tribune and became Chairman and CEO in February 2012.

But also :

Ladan Milanian-Delmas (friend and of Iranian origin)

Antoine Monat (member of ILGA)

Iris Strill, Founder of the committed company SILAIWALI in Delhi.

Julien Gomez (friend, ready to become welcoming)

And other "links" who prefer to remain anonymous

CURRENT AND FUTURE STEPS:

Our strategy adapts to events and meetings. But we keep our breadcrumb trail.

We work legally. No smugglers, no false papers and above all minimizing the risks for our two boys!

The initial priority was to obtain the passport for Yanis. It's in progress.

Then, leave Afghanistan legally via a transition country where there is an active French embassy.

Iran is the first option, closer to Afghanistan, visas for Iran are easy to obtain. The reverse, a country under pressure since September 2022. Tehran has become difficult to live with on a daily basis. Finally, being LGBT in Iran is just as risky as in Afghanistan. Obviously, the sexual orientation of Elyas and Yanis is an absolute secret in the various steps.

India is the second option, under study since we had interesting contacts, in particular via a French entrepreneur who created a committed company Silaiwali. She is a member of the World Fair Trade Organization @wfto_fairtrade and works in partnership with UNHCR, the UN Refugee Agency. New Delhi is our preferred option. On the downside, visas for India are a little more difficult to obtain, and tickets are also more expensive, than for Tehran.

Uzbekistan, is a new track. The government begins to open its doors to Afghan refugees.

Once in the country of transition, take the necessary steps with the French Embassy (in Tehran or New Delhi), in order to obtain Visas for France as soon as possible. Knowing that the visas of the transition country are for a maximum of 3 months. It is unthinkable to have to send Elyas and Yanis back to Afghanistan. It is to sign their executions.

We therefore prepare upstream with Urgence Homophobia and Ambassador Jean Marc Berthon, the files of the two boys, in order to minimize the processing time of the embassies, which are very busy, particularly in Tehran.

WHAT YOUR DONATIONS AND MONEY ARE USED FOR:

Our ability to support Yanis and Elyas depends on the amounts we raise, but we intend to use the funds for the following prioritizing the most urgent needs of their departure from Afghanistan, via the transition country (Iran /Tehran or India/New Dehli)

Passport :

Essential for obtaining Visas for the country of transition and for obtaining the Visa for France. (about $200 per passport, sum we have already sent for Yanis, his request is in progress via the Taliban administrations). Elyas already has his passport.

Visa fees + Assistance with visa applications:

For Iran or India, to be defined according to the current situation and the strategy related to reception and accommodation in this country of Transition (maximum validity 3 months)

Plane tickets:

2 trips to Tehran or New Dehli

2 one-way trips to Paris, departing from Tehran or New Delhi

Needs for daily life (accommodation, food, what to wear, mobile/internet subscription) in the country of transition, the time to obtain the Visa for France.

A new Android mobile for Elyas, his having the battery whose autonomy has become low.

Once in France:

Even if we want to support them, it will always be welcome to have funds for daily living until their situation stabilizes.

Support for associations for French lessons, help with resuming studies and learning a trade.

Administrative costs

HOW TO HELP:

In addition to donations, share this link, send it to your friends, your network, your loved ones.

If you are LGBTQ, spreading the word in the community is a simple gesture. Again, we are not born engaged, we become engaged. It's them today, maybe it's us tomorrow.

You can also get involved in local actions or through associations such as Urgence Homophobia, Nouvel Horizon, Ardhis, ILGA and many others.

You are a media, a company and you want to help us in a greater involvement Contact us!

With the rise to power of the Taliban, thousands of lgbts are in mortal danger in Afghanistan. Let's get started, please help and save these two young men from mortal danger. To use this maxim: Small streams make big rivers! There are no small contributions.

10, 20, 50, 100 euros or more, the faster we collect amounts the faster we can make them go.

The money is paid into a personal account and provided for this collection at Crédit Mutuel.

THANK YOU

Afficher plus

Créée le 17-04-23

Les dernières news

URGENCE, Nouvel appel aux dons pour couvrir le mois d' octobre !

le 23 septembre 2023

Mes ami(e)s donateurs et divers réseaux. UN NOUVEL APPEL AUX DONS, absolument vital pour ce mois d'octobre !

https://www.onparticipe.fr/c/gOfRjU0K


0

Vous avez pris connaissance ces derniers mois de mon engagement pour tenter de sauver des ressortissants Aghans LGBT (lesbienne, gay, bisexuel ou transgenre).

J'ai la chance d'être très entouré par des soutiens efficaces et très engagés depuis février 2023 , notamment : Urgence Homophobie représentée par Anna scherbakova, mais également par Mr Jean Marc Berthon, Haut-fonctionnaire au ministère des Affaires étrangères depuis 1996, Jean-Marc Berthon a été nommé , en octobre 2022, au poste d'ambassadeur pour la défense et les droits des personnes LGBT dans le monde.


Nous avons beaucoup travaillé et sur les 6 "dossiers" en cours, trois sont proches de recevoir l'accueil de la France

La situation objective de ces personnes semble tout à fait claire, tant à propos de leur activisme LGBT passé que des menaces qui pèsent sur eux aujourdâhui et ne devrait pas prêter à discussion. De tels profils ne devraient pas soulever de difficultés sur le territoire national, tant socialement que idéologiquement : ce ne sont pas eux qui réclameront un jour lâapplication de la chariah en France et qui deviendront des activistes islamistes, compte tenu de leur situation et de leur état d'esprit.


J'insiste sur le fait que leur arrivée sur le territoire national est dâores et déjà prise en charge, tant sur le plan moral que matériel puisque, outre mon propre suivi, il y a le suivi associatif par le biais d'Urgence Homophobie, la Ville de Strasbourg, et Mr Jean Michel CROS qui leur a trouvé un logement : ils ne seront en aucun cas laissés sur le pavé, à la seule charge des services sociaux. Mr Cros mentionne que depuis qu'il travaille sur les dossiers « afghans », jamais il n'a vu des dossiers qui soient à ce point bordés juridiquement et socialement.


Ils ont passé leur entretien avec succès à l'Ambassade de France de Téhéran, où ils se trouvent actuellement, le 12 septembre qui au départ avait été programmé le 2 octobre. L'intervention de Mr l'Ambassadeur Berthon a permis d'avancer cette date.


Reste l'obtention des visas... Les délais auxquels il sont aujourdâhui soumis, sont de nature à mettre leur situation déjà précaire en danger immédiat.

Mon inquiétude , très largement partagée , est que fin octobre, ces trois jeunes arriveront à la date butoire du visa iranien.

"Deux solutions", vivre dans l'illégalité en Iran , le temps que les services français finalisent leur travail. Soit prendre le risque de tenter une prolongation de visa en Iran pour ces trois jeunes et sans renouvellement devoir repartir en Afghanistan. Ce constat amer, m'est impossible à accepter.


Ne pas obtenir les visas pour F..., S... et A... , c'est signer leur condamnation.

Ils reçoivent des menaces régulièrement . Cette semaine encore F... via son compte ex twitter à reçu une menace (voir la photo) qui préconise la lapidation.

Les Talibans ne cessent de chasser et de traquer la population LGBT depuis 2 ans..

1


Monsieur l'Ambassadeur de par sa fonction , soutien et accompagne ces trois dossiers, pour qu'au-delà des protocoles, nous puissions , situation d'urgence, obtenir les trois Visas pour la fin octobre.


Vous avez été une quarantaine de donateurs à apporter votre soutien et pour certains plusieurs fois. Nous ne pouvons que remercier ces personnes


Au vu de la situation, nous devons de nouveau trouver 900 euros pour couvrir les frais d'hébergement, nourriture pour "vivre" à trois jeunes adultes sur Téhéran.


Je me permets dâinsister et de faire appel à votre bienveillance et votre compassion pour que ces trois personnes puissent tenir financièrement sur octobre, le temps d'obtenir leurs visas.


Un grand merci pour eux.

Patrick Elziere

Lien Cagnotte : https://www.onparticipe.fr/c/gOfRjU0K


Des nouvelles en ce mois de juillet... le 25 July 2023

le 25 juillet 2023

Bonjour les amis donateurs. 


Je profite de ce mois de juillet bien calme pour faire un point concernant cette aventure humaine que j'ai pris àbras le corps depuis le mois de février de cette année, en parallèle de mes activités professionnelles..

Si vous avez suivi, cet engagement àdébuté avec un jeune afghan , que nous avons appelé Yanis. Un jeune afghan qui vient de fêter ces 24 ans, actuellement en Afghanistan et gay. 

Etre gay en Afghanistan est, comme d'autres pays dans le monde, impossible, impensable mais avec les Talibans c'est être en danger de mort . Le gouvernement talibans ayant clairement déclaré qu'une épuration est en place, afin que la communauté LGBT+ ne soit plus une population présente et visible en Afghanistan.(Dénonciation, fichiers, fouille des téléphones mobilesâ¦). 


Une Ãquipe s'est rapidement constitué (dès le mois de mars ), apportant leur réseau et expertise.

Nous avons un soutien sans faille d' URGENCE HOMOPHOBIE, une association constitué de bénévoles, ne fonctionnant que par des dons , une implication de sa Présidente Anna qui oeuvre à accompagner et structurer les dossiers à destination des ambassades de France et l'obtention des Visas.

Un deuxième soutien sans faille, et bien au-delà de ses prérogatives, Mr Jean Marc Berton, haut fonctionnaire issu du Ministère des Affaires Etrangères. et nommé Ambassadeur pour la défense des droits LGBT dans le monde par Mme la ministre Borne. 


OU EN SOMMES NOUS ?


D'un jeune Afghan Yanis, 24 ans, nous gérons actuellement 6 dossiers dont 3 devenus prioritaires. De nombreux rebondissements font que nous avons décider pour cette année 2023, d'accompagner et accueillir en France de façon légales, ces 6 jeunes afghans gay, dont trois en danger de mort absolu, car recherchés activement par les Talibans.

Nous avons un couple gay de 27 et 32 ans qui depuis mars sont arrivés par leur propres moyens sur Téhéran en Iran. Nous les appellerons les 2F

Un ami des 2F, qui les a rejoint à Téhéran début juin que nous appellerons Abdel, 26 ans. 


Et enfin Elias 27 ans et un cousin, le plus jeune , 18 ans que nous appellerons Ehsan.

Depuis mars, nous avons jugé que la priorité absolu c'était de faire venir en France , les 2F et Abdel qui sont sur les listes noires des talibans (universitaire, militant engagé pour les droits de l'homme, défenseurs des droits des femmes, et donc gay. Ce sont les ennemis de la charia qu'imposent les talibans. De multiples rebondissements : une ambassade de France surchargé par les demandes à Téhéran, un contexte délétère en Iran et particulièrement envers les refugiés afghans.

Leurs dossiers sont enfin prêts et l'ambassade de France sur Téhéran est maintenant en relation et échanges avec eux. Ils doivent maintenant attendre que l'ambassade les convoque et au vu du délai d'attente rien avant le mois de septembre. En attendant, nous devons encore financer leurs besoins au quotidien (hébergement, nourriture, et divers), ce qui a pu se faire grâce à la cagnotte que nous avions mis en place en avril.

Pour le couple 2F et Abdel, la ville de Strasbourg par l'intervention de Mr CROS, un intervenant , (encore un "ange") de cette dream time , nous permet d'obtenir un logement pour les trois dans le centre de Strasbourg et seront accompagnés au minimum un an pour toutes les démarches à venir en France, mais aussi les cours de français. 

Ces trois jeunes vont donc intégrer la France, 3 jeunes hommes qui ont des projets et surtout 3 vies sauvées.


Pour Yanis, Elias et Ehsan, ils vont devenir nos trois prochaines priorités à compter de septembre.

Elias et Ehsan ont déjà leurs passeports et pourront quitter pour le premier trimestre 2024, l'Afghanistan via un transit àpriori par l'Inde et l'ambassade de New Delhi. Nous avons déjà un contact , une française, chef d'entreprise, qui pourra les accueillir le temps des démarches administratives, auprès des autorités françaises.


Nous avons à gérer le dossier de Yanis, qui lui, n'a hélas pas son passeport. Nous avons fait àla réouverture courant mars par les talibans , sa demande de passeport. Les talibans ne sont pas très réactifs, mais nous travaillons àtrouver sur place, des pistes légales afin d'accélérer l'obtention du passeport de Yanis, afin de l'obtenir pour la fin d'année 2023 , et qu'il puisse partir avec ses frères de voyage, sur le premier trimestre 2024.


Je tenais àremercier les quelques contributeurs àla cagnotte, qui pour certains se sont particulièrement investis. Remercier du fond du cÅur Matthieu et ses associés, cofondateurs du site MisterBnb qui ont déjà contribué à hauteur de 2000 euros. 

Merci également au jeune PDG de la Cagnotte.fr qui a tout de suite apporté son soutien.

Nous devons poursuivre l'accompagnement de cette cagnotte afin de pouvoir accompagner jusqu'au 1er trimestre 2024, les dossiers en cours.


Nous allons publier sur la cagnotte dans les prochains jours, les dépenses qui ont déjà été faites depuis fin avril pour accompagner les besoins vitaux de ces six jeunes adultes.

C'est une aventure humaine, riche, dense, intense, des moments de tensions et de doutes, mais le combat et l'investissement en valent vraiment la peine.

Cela peut paraitre dérisoire pour certains !


J' ai reçu par mail, SMS, ou Messager divers retours, parfois pas très désagréable, cynique méchant, raciste, ou parfois surprenants. 

Mais rien n'entache ma volonté de faire, car je sais que nous avons déjà  3 jeunes qui vont avoir une nouvelle vie en France.



0


REMERCIEMENT : 50 Euros ajouter au montant de la cagnotte

le 01 mai 2023

Il faut ajouter 50 euros au montant de la cagnotte, car une cousine située en Belgique, ne pouvait avec sa carte faire le versement via la plateforme. Elle a donc effectuée directement par virement son Don.

Nous la remercions chaleureusement !


"Première Urgence" . Encaissement de 400 euros pour Fahim et Saeed Part.2

le 29 avril 2023

Suite..

L'urgence fut que les visas de Fahim et Saeed pour résider en Iran s'arrêtait fin avril. Donc repartir en Afghanistan est devenu une option impossible, car les Talibans les recherchent.

Ils ont pu obtenir une prolongation de un mois, avec une possibilité d'un nouveau visa de 3 mois à l'issue.

L'urgence est donc devenu financière, car nous devions pouvoir leur fournir 400 euros afin de couvrir leurs frais de vie quotidienne, pour le mois de mai.

En sachant que Urgence Homophobie et nos contacts, vont œuvrer auprès du quai d'Orsay, pour que Fahim et Saeed puissent obtenir les visas pour la France avant la fin mai.


La Ville de Strasbourg est prête à les accueillir dès leur arrivée sur le territoire national.

Merci donc aux premiers donateurs et aux dons qui ont permis dans l'urgence de certainement sauver Fahim et Saeed

MERCI POUR EUX


"Première Urgence" . Encaissement de 400 euros pour Fahim et Saeed Part.1

le 29 avril 2023

Bonsoir,

Message à l'intention surtout de nos premiers donateurs.

Nous avons effectué un virement de 400 euros, qui seront envoyés via MONEYGRAM, mardi prochain, pour aider deux autres jeunes Afghans, Fahim et Saeed, qui ont quitté l'Afghanistan en février avec un Visa de 3 mois pour l'Iran, dans le but d'obtenir dans ce délai les visas pour la France.

Fahim et Saeed sont en couple depuis 7 ans, gays directement Appartenant à la communauté gay, sa vie est sérieusement en danger aujourd’hui. Ils étaient en attente d'un retour en vain de l'ambassade de France.

Nous avons été contacté fin mars par Fahim, avec qui nous avons fait connaissance.

Urgence Homophobie, et Anna ont étudié leur dossier déposé. Tel qu'il avait été constitué, il n'allait pas trouver écoute auprès de l'Ambassade.




Afficher plus
Afficher moins

Temps restant

La date limite attendue des dépots est écoulée mais vous pouvez toujours participer.

  • 113 Jours
  • 3 Heures
  • 1 Min
  • 25 Sec
Qui Participe ?

50 participants

Jean-Christophe
Macé
 

Alice
Gouzy
 

Frederic
Tabary
 

Jerome
Berthe
 

Gomez
Julien
 

Céline
Gomez
 

Guillaume
Ruau
 

Arnaud
Bourgeois
 

David
CAUSSIEU
 

Mike
Fédée
 

stephane
guenaud
 

Anonyme

 

Jean-Michel
Cros
 

Véronique
Elziere
 

Denis
LANARDE
 

Guillaume
Le Hoan
 

sylvain
cheyrouse
 

Bernard
Ghnassia
 

Anne
AUDRAN
 

papeliy
milanian
 

daniele
SIMARD
 

Franck
Lorrain
 

Maxime
Hagege
 

Sébastien
Deneken
 

faten
DAVID
 

Alice
MARIE
 

Lucas
Nivert
 

claudine
CHICAN
 

Jean-Christophe
Tortora
 

Julien
Gomez
 

Ladan
Delmas
 

Benoit
Breton
 

Matthieu
misterb b
 

Julien
Gomez
 

Ladan
Delmas
 

Anonyme

 

Mike
Fédée
 

Kaï
Chu
 

Alexandre
Blond
 

Victor
STROTZ
 

Anonyme

 

Renaud
Briançon
 

Renaud
Loeb
 

Ladan
Delmas
 

Jean-Yves
Guilbaud
 

Gomez
Julien
 

Jean-Christophe
Tortora
 

Sandra
Carré
 

Ladan
Delmas
 

Julien
Gomez
 

Contacter le créateur de la cagnotte

Signaler une cagnotte suspecte Signaler une cagnotte suspecte